Stéphane Souffland-Durand

Catégories :

Mots clés :

Au procès Outreau 3 :

Dimitri Delay :

« A un moment donné, va quand même falloir que la justice se remette en question »

(suivi d’un gros blanc dans la salle…)

avt_stephane-durand-souffland_56941-5113862

Transcription du journaliste du Figaro Stéphane Souffland-Durand qui a été le président de l’Association de la presse judiciaire de 2008 à 2011.

Twitter : @DurandSouffland
https://www.franceinter.fr/personnes/stephane-durand-souffland
http://plus.lefigaro.fr/page/stephane-durand-souffland

« Il serait temps de se remettre en question », lâche Dimitri Delay, dans une formule étrangement ambivalente. »

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/06/01/01016-20150601ARTFIG00251-outreau-pour-la-premiere-fois-un-des-enfants-delay-reconnait-avoir-accuse-a-tort.php

Et oui, il suffit d’oublier un mot (épidémie d’amnésie sélective, contagieuse semble-t-il)… C’est si facile… C’est fin et ça se mange sans faim… Bon appétit… Avant de vomir…

Un autre article débute ainsi:

“Un petit groupe de militants jusqu’auboutistes de la cause de l’enfance maltraitée entreprend, depuis décembre 2005, d’accréditer l’idée, à mots plus ou moins couverts, que les 13 acquittés d’Outreau ne sont pas innocents.”

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/05/19/01016-20150519ARTFIG00078-affaire-d-outreau-les-arguments-des-revisionnistes-passes-au-crible.php

Nous remarquerons en passant que M. Stéphane Souffland-Durand est le coauteur d’un livre avec Me Dupont-Moretti l’avocat « star » des acquittés d’Outreau. Vous noterez le titre sur lequel on a rien à redire (le font-ils exprès ?…).

livre-souffland-durand-dupont-moretti1-8012332
dupond

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp