Caen | Un multirécidiviste voit sa peine pour téléchargement de pédoporno allégé en appel

non

Libéré en 2018, les téléchargements recommencent au bout de quelques semaines
Pour des faits liés à la pédopornographie, un homme était rejugé devant la cour d’appel de Caen le 5 janvier.

En février 2020, la police suisse de protection des personnes prévient qu’un homme de 43 ans télécharge des milliers de fichiers à caractère pédopornographiques, dont certaines de nourrissons, avec scènes de viols ou d’humiliations de très jeunes enfants.

Le temps d’exploiter ses recherches sur internet, sous le pseudo “Funnylove”, Julien Quintin, écope, le 21 septembre 2021, de 7 ans de prison ferme.

Devant la cour d’appel de Caen, le 5 janvier 2022, il expose :

“Depuis 18 mois que je suis en prison, ma seconde chance, finalement, j’ai enfin compris le mal que j’ai fait, je suis sur une nouvelle voie, plus homosexuelle”

L’homme est réputé intelligent, fragile et très manipulateur.

L’avocat général note les 7 condamnations pour des mêmes faits depuis 23 ans, l’échec de ses suivis psychiatriques et l’arrêt volontaire de son traitement médicamenteux.

Libéré en 2018, les téléchargements recommencent au bout de quelques semaines.

La cour confirme la culpabilité et ramène la peine principale à 6 ans.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp