Vermandois : une affaire de pédophilie jugée aux assises ce vendredi

Vermandois : une affaire de pédophilie jugée aux assises ce vendredi

1429119431_B976678698Z.1_20150930220632_000_GQ559M80F.2-0
L’homme devra répondre pendant trois jours de faits datant d’avant 2008.

Un homme de 75 ans va comparaître ces vendredi, lundi et mardi pour viols et agressions sexuelles sur mineurs aux assises de l’Aisne.

Le septuagénaire au casier vierge «  aimerait comprendre comment il en est arrivé là » explique son avocate Sylvie Racle.

Entre 2002 et 2007, l’homme aurait régulièrement imposé des attouchements et violé sa petite-fille. La victime présumée avait 3 ans lors des premiers faits que l’homme a reconnus. L’enquête a débuté après la mise en garde d’une autre victime présumée de l’accusé. Celle-ci aurait subi des attouchements à la fin des années 1990, alors qu’elle avait également moins de 15 ans.

Une trentaine de fellations imposées à sa petite-fille

Ce témoignage a conduit à l’arrestation du retraité qui a reconnu les faits, notamment une trentaine de fellations imposées à sa petite-fille. Celle-ci n’a rien osé dire pendant ces années par peur d’être punie. L’homme l’aurait menacée de dire à sa mère qu’elle n’avait pas été sage si elle évoquait ce qui se passait. Les viols présumés se seraient déroulés au domicile des grands-parents en l’absence de la grand-mère.

Selon la plaignante, son grand-père la rejoignait pendant la sieste, ou lorsqu’elle allait chercher une glace à la cave ou des jouets au grenier. Entendu par les enquêteurs, l’homme a dans un premier temps rejeté la responsabilité sur la fillette, affirmant que «  c’est venu d’elle. » Le suivi psychologique qu’il a entamé «  porte ses fruits » selon son avocate qui assure qu’il «  prend désormais la mesure de la gravité des faits ».

Le procès verra donc se confronter deux aspects. D’un côté des faits particulièrement sordides. De l’autre, un vieillard qualifié d’aimant et attentionné par ses proches et qui «  se sent coupable ». Se posera enfin la question de la peine à infliger à un homme de 75 ans.

Y. D.

 

Source: http://m.aisnenouvelle.fr/

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp