Meslan | Alcoolisé, il agresse la fille des amis chez qui il était invité

oui

Pédocriminel En liberté

Il explique que s’il était monté jusqu’à la chambre de l’adolescente, « c’était pour s’excuser »
photo d'une adolescente tendant la main pour échapper a l'agression
Un père de famille de 37 ans avait à répondre, ce lundi 20 septembre, devant le tribunal de Lorient, d’une agression sexuelle sur une jeune fille de 17 ans. Il avait tenté de lui voler des baisers et de la prendre dans les bras. Des gestes commis dans un contexte d’alcoolisation.

Ce lundi 20 septembre, le Lorientais de 37 ans était poursuivi pour une agression sexuelle sur une jeune fille de 17 ans.

Une adolescente qui se trouvait être la fille du couple d’amis chez qui il était invité.

Des faits qui remontent, au 16 janvier 2021.

Ce jour-là, le trentenaire passe sa soirée avec sa compagne et leur enfant, chez leurs amis à Meslan.

L’accusé déclare:

« Une erreur de soirée qui me coûte très cher »

Le père de famille explique qu’au lendemain de cette soirée, sa compagne et lui se sont séparés.

Plusieurs fois pendant la soirée, l’adolescente et son père se rendent dans leur garage, pour fumer.

Le trentenaire les rejoint pour partager une cigarette.

La soirée se prolonge.

Sous l’effet de son imprégnation alcoolique, le prévenu essaie de prendre la jeune fille dans les bras et de lui voler un baiser.

Elle arrive à le repousser et à lui échapper.

Plus tard, alors qu’elle est partie se coucher à l’étage, l’adolescente le surprend dans sa chambre.

Une nouvelle fois, il tente de la saisir dans ses bras et de l’embrasser.

Selon la victime, il lui aurait aussi porté les mains sur les fesses.

Six mois de prison avec sursis

Quelque peu honteux le trentenaire reconnaît:

« J’avais commencé à bien boire, cette soirée-là ; ça m’a désinhibé »

Il explique que s’il était monté jusqu’à la chambre de l’adolescente, « c’était pour s’excuser », de la scène dans le garage.

Un comportement qui vaut au père de famille lorientais, six mois de prison avec sursis.

Il devra verser à la victime 800 € de dommages et intérêts.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp