Loudéac | Un homme de 19 ans viole une jeune fille de 16 ans dans un local désaffecté

non

Catégories :

Mots clés :

Takidine Maoulida est reconnu coupable pour viol, l’avocat demande 8 ans de réclusion criminelle
Illustration
De plus en plus pressant, lorsqu’elle tente de le repousser il devient menaçant, avant de lui imposer une relation sexuelle dans le local.

Le 20 janvier 2019, à une centaine de mètres du bâtiment de la gare de Loudéacdans un local désaffecté, sale et délabré, une jeune fille de 16 ans a été violée.

Elle avait été entraînée à cet endroit par un jeune homme de 19 ans, à l’époque, qui l’avait abordée quelques minutes auparavant, alors qu’elle attendait son bus.

Il lui propose de fumer un joint en se promenant sur les voies ferrées. Il se montre de plus en plus pressant et lorsqu’elle tente de le repousser il devient menaçant, avant de lui imposer une relation sexuelle dans le local.

Il sera arrêté par les gendarmes le jour même, très peu de temps après avoir commis cet acte, qu’il n’a jamais nié.

Aussitôt incarcéré, c’est en tant que détenu que le jeune homme, a comparu, jeudi dernier, devant la cour d’Assises de Saint-Brieuc, deux ans et demi plus tard.

Originaire de Mayotte, il n’habitait à Loudéac que depuis un an au moment des faits. Il suivait une formation à l’Afpa.

Il n’a pas pu expliquer son geste, commis sous l’emprise de stupéfiants.

L’avocat général, Antoine Bourriaud se montrera mesuré dans son réquisitoire afin de laisser une chance de réinsertion à l’accusé.

Il demande 8 ans de réclusion criminelle et cinq ans de suivi judiciaire à l’encontre de Takidine Maoulida ainsi que son inscription au fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

Il a interdiction d’approcher la victime, obligation de soins et de travail. Le tribunal a suivi en tous points ces réquisitions.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp