Ille-et-Vilaine | Le magicien Sébastien Charette condamné à 18 ans de réclusion criminelle

non

La peine est assortie d’une période de sûreté de douze ans
Installé à Rennes, originaire des Côtes-d’Armor, un magicien aurait abusé de 27 enfants entre 2002 et 2017. Il sera jugé par la cour d’assises des mineurs d’Ille-et-Vilaine du 30 septembre au 21 octobre 2022.

Actualisation du 15 octobre 2022

Viols et agressions sexuelles sur 27 enfants : 18 ans de réclusion criminelle pour l’ancien magicien Sébastien Charette

Un ancien magicien de 36 ans était jugé aux assises d’Ille-et-Vilaine à Rennes, pour des viols et agressions sexuelles sur 27 mineurs de 2002 à 2017, dans l’ouest de la France mais aussi à l’étranger. Il a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle, vendredi 14 octobre 2022, après deux semaines de procès à huis clos.

Le verdict est tombé, vendredi 14 octobre 2022, pour l’ancien magicien de 36 ans jugé à huis clos depuis deux semaines devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. L’homme de 36 ans (1) a été condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour « viol aggravé, agression sexuelle aggravée et corruption de mineur ». La peine est assortie d’une période de sûreté de douze ans.

27 victimes entre 2002 et 2017

Né à Nancy (Meurthe-et-Moselle) et ancien étudiant à Rennes, il était accusé d’avoir agressé 27 mineurs, entre 2002 et 2017 en Bretagne, dans les Pays de la Loire, en Normandie, en Nouvelle-Aquitaine, ainsi qu’en Suisse, au Royaume-Uni et au Portugal.

« J’ai honte »

Jeudi 13 octobre, l’avocat général avait requis de 15 à 18 ans de prison à l’encontre de l’accusé.

Vendredi matin, au dernier jour du procès, il a présenté ses excuses aux parties civiles. La voix cassée par l’émotion, il a déclaré « j’ai honte de ce que j’ai fait ».

Le verdict est finalement tombé en fin d’après-midi : 18 ans de réclusion criminelle assortis d’un suivi socio-judiciaire pendant 10 ans.

Selon son avocat Me Nicolas Prigent, l’accusé est « quelqu’un d’assez froid et robotique, du fait de son histoire. Voir ces victimes défiler lui a permis de libérer une partie de ses émotions. L’objectif, évidemment, est le même pour tout le monde : qu’on ne revienne plus jamais ici. »

L’homme avait été placé en détention dans l’attente de son jugement en 2017. Il a donc déjà effectué quasiment 5 ans derrière les barreaux.

 

Article du 31 mai 2022

Du 30 septembre au 21 octobre, pendant un peu plus de trois semaines, la cour d’assises des mineurs jugera Sébastien Charette, un Rennais de 32 ans.

Ce sculpteur de ballons qui avait développé une activité de magicien est renvoyé devant le tribunal pour avoir abusé de 26 enfants de 2002 à 2017.

Très majoritairement, des petites filles de 5 à 7 ans qui se trouvaient dans son environnement familial et amical.

À l’époque des faits, huit victimes habitaient dans la région rennaise où il vivait depuis quelques années.

Mais des enfants abusés se sont aussi fait connaître à Brest, Plouzané (29), Plélo (22), Granville (50), Honfleur (14), ou encore Boismé et Niort (79), Mulhouse (68), ainsi qu’en Suisse lorsqu’il était animateur de colonie de vacances.

Conscient de ses difficultés

Au terme d’une instruction qui a duré pendant trois ans et demi, Sébastien Charette. a reconnu tous les faits.

Lors de ses auditions, le magicien a démontré une « conscience aiguë de ses difficultés » et exprimé « un désir de résilience et de soins » souligne l’ordonnance de mise en accusation.

Le 24 mai 2011, le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc l’avait condamné à dix mois de prison avec sursis et trois ans de mise à l’épreuve pour l’agression sexuelle d’une fillette de 7 ans qu’il avait rencontrée dans un centre aéré de Plouagat (22).

Une condamnation qui le place aujourd’hui en récidive légale pour des faits d’agressions sexuelles sur mineur.

Il encourt 20 ans de prison.

L’audience devant la cour d’assises se tiendra probablement à huis clos.

Source(s):