Boulogne-sr-Mer | Franck Lavier, l’un des acquittés d’Outreau, accusé de viols incestueux

oui

Pédocriminel En liberté

Vers un nouveau procès pour Franck Lavier
Franck Lavier, de nouveau rattrapé par la justice. photo archives Guy Drollet
En 2005, Franck Lavier faisait partit des acquittés d’Outreau. Il avait été accusé de viols aggravés sur des mineurs, dont l’une de ses filles, puis innocenté. Il est aujourd’hui suspecté d’avoir violé et agressé sexuellement une de ses filles !

En 2016, la justice s’intéressait de nouveau à Franck Lavier, l’un des innocentés de l’Affaire d’Outreau.

Ce dernier était suspecté d’avoir violé et agressé sexuellement une de ses filles. Le parquet de Boulogne-sur-Mer a demandé à ce qu’il soit jugé mais devant un tribunal correctionnel.

Il est l’un des acquittés d’Outreau en 2005. Onze ans plus tard, Franck Lavier était visé par une enquête pour viol et attouchements sexuels sur sa fille.

Cette dernière avait dénoncé les faits en se confiant à une infirmière scolaire.

Selon le Parisien, cet homme de 43 ans devra de nouveau faire face à des juges.

Fin avril, le parquet de Boulogne-sur-Mer a demandé dans un réquisitoire définitif le renvoi de Frank Lavier devant le tribunal correctionnel pour répondre d’agressions sexuelles aggravées.

L’information est confirmée par Pascal Marconville, procureur de la République de Boulogne-sur-Mer. C’est une étape supplémentaire dans le processus judiciaire qui pourrait amener Franck Lavier à comparaître de nouveau.

En 2016, lors de la révélation de cette affaire, Franck Lavier niait les faits.

Dans les années 2000, Franck Lavier vivait dans la même cage d’escalier que Myriam Badaoui. C’est elle qui était à l’origine de la dénonciation mensongère d’un réseau de pédophilie présumé. Il avait été accusé de viols aggravés sur des mineurs, dont l’une de ses filles, puis innocenté.

Mais la justice l’avait de nouveau rattrapé en 2012 condamné à dix mois de prison avec sursis pour avoir infligé des mauvais traitements sur ses enfants.

 

Pour plus d’informations sur l’Affaire Outreau, cliquer sur le ici.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp