Guyane | Accusé de diffusion, captation, transmission et détention d’images pédoporno

oui

Pédocriminel En liberté

Il est soupçonné d’avoir détenu 530 mille images et 440 vidéos pornographiques de mineurs
L'homme était un habitué des réseaux sociaux. (photo d'illustration : D.R)
Le prévenu a été arrêté en janvier 2018. Ce fonctionnaire est mis en examen pour « diffusion, captation, transmission et détention d’images pédopornographiques ».

Une affaire de dimension internationale, qui a commencée par une enquête de la police australienne…

Il est soupçonné d’avoir détenu 530 mille images et 440 vidéos pornographiques de mineurs, parfois très jeunes, et d’en avoir diffusé un certain nombre.

Des délits présumés commis anonymement sur le « darknet », un réseau internet parallèle. Le suspect est un fonctionnaire métropolitain de 63 ans qui exerce en Guyane. Il a été repéré à partir d’une enquête lancée en Australie, comme nous l’avait expliqué le procureur de l’époque.

Cette enquête a débuté fin 2016 en Australie où des policiers australiens examinaient ce qu’on appelle le darknet, et ils sont tombés sur un réseau russe, un serveur russe, qui leur a permis de remonter à certaines adresses, et ils sont tombés sur l’adresse d‘un français, ce qui nous a permis de saisir le centre de lutte contre les criminalités informatiques, situé à Pontoise.

La section départementale de recherche de la gendarmerie a localisé et arrêté le suspect en janvier 2018, sur l’île de Cayenne. Il a reconnu les faits en garde à vue, avant d’être incarcéré deux semaines, puis placé sous contrôle judiciaire. Il comparaîtra libre. Il risque jusqu’à de sept ans de prison et 100 mille euros d’amende…

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp