Un liégeois prend deux ans de prison pour le viol d’une fillette de 12 ans

Un Liégeois de 26 ans a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de deux ans de prison avec sursis pour la moitié après avoir commis le viol d’une jeune fille de 12 ans.

© thinkstock.
© thinkstock.

Le prévenu contestait les faits et affirmait que sa victime l’accusait à tort.

Le prévenu était un ami très proche de la famille de la victime. Cette jeune fille, alors âgée de 12 ans et à peine pubère, l’avait accusé d’un viol commis le 12 janvier 2013.

Elle affirmait, pour étayer ses accusations, que le prévenu souffrait d’une anomalie physique particulière. Cette jeune fille soutenait que le prévenu l’avait soumise à des relations sexuelles forcées et qu’elle avait remarqué qu’il ne disposait que d’un testicule.

Cette particularité physique s’est révélée fausse. Un certificat médical a attesté que le prévenu dispose toujours de l’ensemble de ses attributs. Si cet homme était bien surnommé “mono-boule”, il s’agissait en réalité d’un surnom moqueur qui lui avait été attribué par des amis.

Mais le prévenu affirmait que la jeune fille s’était basée sur ce surnom pour étayer de fausses accusations en pensant qu’il souffrait réellement de cette particularité physique. Il mettait en doute la crédibilité de la victime.

Le tribunal s’est basé sur d’autres éléments, comme le rapport d’un médecin et d’un psychologue, pour retenir la culpabilité du prévenu.

Les juges ont également souligné la grande différence d’âge qui existait entre le prévenu et sa victime.
Il a été condamné à une peine de deux ans de prison avec sursis pour la moitié.

Source: http://www.7sur7.be/

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp