Témoignage | “La caresse du loup”, de Catherine Robert

non

Catégories :

Mots clés :

Le combat de deux soeurs contre l’agression sexuelle dans “La caresse du loup”, de Catherine Robert
Un conte noir et pudique sur la descente aux enfers d’une enfant victime d’attouchements sexuels et son courageux combat pour la vérité : La caresse du loup, de Catherine Robert (L’Iconoclaste).

« Quand Clara se réveille, elle a sept ans ».

L’âge de raison dit-on, celui de l’innocence encore et des bonheurs simples.

Dans la vie de la fillette, tout est simple à l’orée de ses 7 ans. Sa famille, l’école, les copines, les vacances, la musique qui embellit tout ; sa sœur surtout, Chloé, son aînée d’une année, sa presque jumelle dont elle partage la chambre, les rires et les rêveries.

Une enfance croquée tout crue

Mais cette année, le jour de ses 7 ans, c’est un secret terrible et envahissant, que Clara va partager avec sa sœur. L’agression sexuelle qu’un ami de la famille, aimé, respecté, omniprésent, va faire subir à Chloé, dans le silence et la sidération.

Elle n’en voit rien, Clara, elle devine juste le malheur qui s’abat sur sa sœur ; elles sont si jeunes, si naïves face au monstre qui se dissimule sous les habits du grand homme.

Et puis elle observe, elle ressent les ravages que cet acte sans lendemain provoque chez Chloé. Tout son être qui se noie dans la peur et la colère, sa vie qui se dissipe et se perd dans les brumes de la honte et de la culpabilité. Parce qu’elle y est allée quand il l’a appelée…

La vérité des sœurs

Clara la première rompt le silence, presque par inadvertance, devant des parents sans voix, assommés, brisés à leur tour. Clara qui soutient sa sœur, la protège d’elle-même et qui propage, par amour pour elle, la terrible vérité.

Clara qui décide de venger sa sœur, de lui rendre son innocence, de dénoncer le prédateur, qu’il soit banni, violenté à son tour, renvoyé à son ombre pour que sa sœur, enfin, en soit libérée.

Une histoire puissante et subtile, des personnages attachants, un premier roman vrai, à l’écriture juste et simple, la sensibilité à fleur de mots qui redonne une voix aux victimes.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp