Sénégal | Viol, détournement de mineure et pédophilie : le Directeur de l’école élémentaire s’évanouit à l’audience

Le Directeur de l’école élémentaire de Médina Kanel, dans la commune de Kahéne, département de Koumpentoum, Alpha Diouf, 34 ans, risque de voir sa carrière brisée, si le Tribunal de grande instance de Sénégal suit le réquisitoire du Procureur.
L”enseignant, accusé d’avoir engrossé son élève de CM1, sous le choc dudit réquisitoire, s’est évanoui en pleine audience.

viol-detournement-de-mineure-et-pedophilie-a-medina-kanel-le-directeur-de-l-ecole-elementaire-s-evanouit-a-l-audience-441032

Les faits :

Cela s’est passé au village de Médina Kanel, dans la commune de Kahéne, département de Koumpentoum.
Alpha  Diouf, âgé de 34 ans, est en charge d’encadrer la petite A. Diop, âgée de 13 ans, élève en classe de CM1.

L’enseignant est hébergé par les parents de la fillette. Seulement, l’accointance entre le Directeur d’école et son éléve finit par installer des relations amoureuses et charnelles. Et l’enseignant initie l’élève au plaisir sexuel.
Il profitait du fait que l’élève venait souvent balayer sa chambre, pour s’envoyer en l’air avec elle.

Au fil du temps, les parents de l’adolescente, remarquant des changements morphologiques et de comportement chez leur enfant, la pressent de questions.

La fille craque et avoue être restée plusieurs mois sans voir ses règles.
Mieux, elle apprend avoir plusieurs fois couché avec son Directeur d’école qui l’y contraignait.

À l’hôpital, le médecin diagnostique une grossesse de 8 mois et établit un certificat médical.

Une plainte est déposée sur la table du commandant Abdoulaye Diallo de la brigade de gendarmerie de Koumpentoum. Le Directeur d’école est interpellé le 1er février dernier, vers 17 heures. 

Face aux enquêteurs, la fille confie :

«Il profitait chaque fois de ma présence dans sa chambre pour fermer la porte et me contraindre à des rapports sexuels. Il ne s’est jamais protégé et disait garder le silence. Quand il abusait de moi, il me bâillonnait pour m’empêcher de crier.»

Sous le feu roulant des questions des enquêteurs, l’accusé reconnaît avoir couché avec l’écolière, endosse la paternité de sa grossesse, avant de solliciter la clémence des pandores, sous la promesse de marier la fille, au terme de la grossesse.
Loin d’être convaincue, la gendarmerie le défère au parquet, pour viol, pédophile et détournement de mineure, suivi de grossesse, le mercredi 3 février 2016.

Le procès :

S’exprimant sur le déroulement des faits, devant le Tribunal de grande instance de Tambacounda, ce mercredi 2 mars, le prévenu ne fit aucune difficulté à   admettre sa culpabilité et implora la clémence du président Hyppolite Ndeye.

Quant à   la fille, témoignant devant le tribunal, elle confesse :

«Je n’ai jamais connu un autre homme, dans ma vie, à   part lui. Au début, il me menaçait, me forçait, avant de me p… Il a couché avec moi plus de cinq fois.»

La partie civile a réclamé 150 000 FCfa de dommages. Selon le substitut du procureur, le pédophile se cache derrière cet enseignant et directeur d’école.
Estimant établie la culpabilité du prévenu, car corroborée par le certificat médical, le Parquetier a requis la peine maximale de 10 ans ferme. Le délibéré sera rendu le 16 mars 2016.

Le prévenu tombe en syncope dans le box

Le directeur d’école n’a pu supporter le réquisitoire du Parquetier. Renvoyé dans le box, après que le juge a mis l’affaire en délibéré pour deux semaines, Alpha Diouf s’est évanoui, avant d’être transporté par les éléments de la Maison d’arrêt et de correction de Tambacounda.

Source: http://www.sen360.fr/

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp