Plougastel | Accusé d’agression sexuelle sur mineur : le sexagénaire relaxé

non

Le témoignage et la détresse de la jeune totalement occultés
Un homme d’une soixantaine d’années était accusé d’agression sexuelle sur mineure à l’encontre d’une amie d’une de ses nièces, à Plougastel. L’homme était jugé ce lundi à Brest, au palais de justice.
Ce jour d’avril 2019, la jeune fille, alors âgée de 15 ans, passe chez une amie, à Plougastel-Daoulas, où s’achève un repas familial festif.
Autour de la table dressée dans le jardin, figure notamment un tonton « rigolo », qu’avait déjà croisé la jeune fille par le passé.
Mais cette fois, selon elle, le tonton avait « quelque chose d’autre dans le regard ».
Dans la plainte déposée en gendarmerie, elle décrit un homme alcoolisé, la questionnant, à l’oreille, sur sa sexualité, ses préférences.
Puis évoque sa main sur sa cuisse, pressant la chair qui dépasse du short, avant de remonter.
« On va bien s’entendre tous les deux ».
La jeune fille se lève aussitôt.

Innocenté par les convives

Sa copine confirmera la scène de son oncle qui chuchote quelque chose à l’oreille de la jeune fille, puis l’empressement de celle-ci à quitter la table, et à partir enfiler un pantalon.
Le rapport d’expertise pédo-psychiatrique, lui, assure : « Il n’y a aucun doute à avoir sur la sincérité » des propos de la jeune fille, qui sera hospitalisée une nuit en service de pédopsychiatrie du CHRU suite à cet événement.
Entendu par les gendarmes, le tonton, sexagénaire, réfute tout en bloc.
Ni propos, ni geste déplacé de sa part.
Ce lundi, il ne s’est pas présenté devant le tribunal de Brest.
Mais son avocate décrit sa détresse face aux accusations et se charge de lister les convives qui assurent n’avoir vu aucun comportement condamnable de sa part ce jour-là.
Une défense qui fait mouche : le tribunal a décidé de relaxer l’homme des faits d’agression sexuelle sur mineure.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp