Mantes-La-Jolie | Un couple aidait des adolescentes à se prostituer

non

Jugés pour proxénétisme aggravé en comparution immédiate
Le couple gérait des annonces sur un site Internet vitrine de la prostitution, assurait l’interface entre les clients et les filles et les conduisaient aux rendez-vous tarifés. Il aurait également encaissé le montant des prestations!

Un couple originaire de Mantes-la-Jolie (Yvelines) est soupçonné d’avoir profité, sous couvert de leur rendre service, d’adolescentes qui se prostituaient.

Un couple de Mantes-la-Jolie est soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre deux prostituées de 16 et 17 ans et leurs clients.

Cet homme et cette femme, arrêtés en début de semaine, ont été déférés devant la justice, mercredi 20 octobre 2021, et placés en détention provisoire en attendant leur comparution devant un tribunal pour « proxénétisme aggravé ».

Les faits sont arrivés aux oreilles des policiers de Mantes-la-Jolie au début de l’été.

De retour de fugue, deux ados racontent avoir eu recours à la prostitution pour financer leur expédition. À cette période, les deux mineures, originaires du nord de la France pour l’une, de région parisienne pour l’autre, ont enchaîné les passes pendant quelques semaines dans des hôtels et des appartements du secteur de Mantes. Si elles ont agi sans aucune contrainte, elles expliquent tout de même avoir bénéficié, dans le cadre de cette activité, des services d’un couple rencontré dans le milieu.

Cet appui logistique, qui confère presque à l’organisation pure et simple, consistait à passer et gérer des annonces sur un site Internet vitrine de la prostitution, à assurer l’interface entre les clients et les filles et à les conduire aux rendez-vous tarifés. Le couple aurait également encaissé le montant des prestations, une centaine d’euros à chaque fois, avant d’en reverser une partie aux prostituées.

Une source proche du dossier indique que :

« Personne ne parle d’argent dans cette affaire mais il est plus que probable que cette aide n’était pas gratuite ».

À partir de ces témoignages, d’écoutes téléphoniques et d’analyse des télécommunications, les enquêteurs identifient les suspects. Il s’agit d’un homme de 36 ans, « archi connu de la justice », et de sa compagne, prostituée de 19 ans, également fichée pour des petits délits. Tous deux habitent dans le quartier de la gare de Mantes-la-Jolie.

Ils ont été interpellés lundi dernier et placés en garde à vue.

La femme est rapidement passée aux aveux, reconnaissant avoir pris les mineures sous son aile. Son compagnon, en revanche, se dit étranger à cette affaire de proxénétisme. Confronté à l’exploitation de son téléphone saisi en perquisition, où apparaissent des traces des annonces, il prétend les avoir postées pour arnaquer d’éventuels pigeons. Ils encourent dix ans d’emprisonnement et 1,5 million d’amende.

En France, la prostitution des mineurs est devenue un véritable phénomène de société ces dernières années.

Elle toucherait 7 000 à 10 000 adolescents, dont une partie de fugueurs, selon une récente étude. Les chevilles ouvrières de ce business, aussi odieux que lucratif, se retrouvent même souvent exploitées par des réseaux mafieux. Des délinquants qui se sont détournés du trafic de drogue au profit de cette activité, à la fois moins risquée vis-à-vis de la loi, mais aussi de la concurrence.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp