Colmar | Il avait interdiction d’exercer car condamné pour abus sur une fille de 13 ans

non

Condamné pour agression sexuelle, il a continué à enseigner le judo pendant 12 ans
Mustapha El Hadifi
Mustapha El Hadifi ne pouvait plus exercer ses fonctions d’éducateur sportif depuis 2007 à la suite d’une agression sexuelle sur une enfant de 13 ans.

Un ancien entraîneur de judo comparaissait devant le tribunal de Colmar (Haut-Rhin) ce jeudi. Il était poursuivi pour « exercice d’une fonction d’animateur d’une activité sportive sans déclaration préalable ». La DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) avait fait un signalement en février 2020.

4 mois de prison avec sursis

Une enquête avait ensuite été ouverte, suite à la demande de renouvellement de carte professionnelle du prévenu. Ce dernier a ainsi poursuivi son activité en dépit d’une condamnation pour agression sexuelle sur une jeune fille de 13 ans datant de 2007.

Il avait été inscrit au Fijais (fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes) et ne pouvait plus exercer ses fonctions en vertu du Code du sport. Ce qu’il a tout de même fait pendant plus de 12 ans.

Au tribunal, l’homme a évoqué sa « méconnaissance » de la loi. Le président du club, poursuivi pour complicité, a expliqué qu’il avait été « parachuté sans formation et sans accompagnement » à son poste à la suite du départ brutal de son prédécesseur. L’ancien entraîneur a été condamné à 4 mois de prison avec sursis. Le président du club a été dispensé de peine.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp