Canada | Un pervers recrutait des baby-sitters via Facebook… mais n’avait pas d’enfant !

Frédéric B., avait une technique très spéciale pour attirer des femmes chez lui. Ce Canadien de 32 ans, accusé d’agressions sexuelles, recrutait de jeunes baby-sitters sur Facebook. Seul problème : il n’avait pas d’enfant…

 

À Memphrémagog, au Québec, l’appartement de Frédéric était exigu et sombre. Une forte odeur de cigarette et de cannabis imprégnait les lieux. Les 25 victimes alléguées de ce trentenaire s’accordent au moins sur ce point.

Ces jeunes filles, dont certaines avaient à peine 14 ans au moment des faits, avaient été recrutées sur internet et notamment sur Facebook en tant que baby-sitters. Mais une fois sur place, elles se rendaient vite compte que le trentenaire n’avait pas d’enfant et qu’elles étaient uniquement recrutées pour assouvir ses fantasmes sexuels…

Frédéric les faisait asseoir sur son sofa. Il leur demandait d’attendre son “amie” et sa “petite fille” qui, bien sûr, n’arrivaient jamais puisqu’aucune des deux n’existaient. Pour les faire patienter, il les complimentait sur leurs cheveux, leur foulard, leur jean… Il prenait ensuite place à leurs côtés puis tentait d’abuser d’elles.

En avril 2016, sept adolescentes ont ainsi déposé plainte pour tentative de viol, agression ou abus sexuels. Mais en fouillant dans son téléphone portable, les enquêteurs ont retrouvé les contacts de 18 autres jeunes filles ayant été piégées.

Toutefois, cela peut paraître fou, mais toutes ne semblent pas garder un mauvais souvenir de ces séances de “gardiennage”, comme on dit au Québec. Devant le tribunal de Sherbrooke, où Frédéric fait actuellement face à ces accusations, l’une de ses victimes présumée, âgée de 14 ans à l’époque des faits, s’est en effet exprimée hier devant les juges : “C’était très bon…”, a-t-elle lâché laconiquement, sans plus de précision.

Ce témoignage surprenant ne va sans doute pas aider les juges à rendre leur décision. Le jugement est attendu dans les prochaines semaines.

 

Source: le nouveau détective.com

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp