Bourg-de-Visa | Condamné à 1 an de prison alors qu’il abusait de sa fille de 8 ans

non

Le mari violent condamné à 1 an ferme pour des agressions sexuelles sur sa fille de 8 ans
M.-P.D.
Poursuivi pour des agressions sexuelles incestueuses commises entre 2011 et mai 2018 à Bourg-de-Visa et Lacour, un maçon de 52 ans a été jugé cette semaine devant le tribunal correctionnel de Montauban.

L’avocate de la victime et de la mère également partie civile dans ce dossier, Me Sophie Gervais a réclamé au tribunal que le jugement se tienne à huis clos comme le lui autorise la procédure pénale dans les affaires sexuelles impliquant des mineurs. Une décision qui profite toujours au mis en cause, la publicité des débats étant plus préjudiciable au prévenu que la chappe de plomb imposé par le huis clos.

Rappelons que la procédure pénale prévoit une alternative en demandant un huis clos partiel, celui-ci permet à la victime de déposer en toute quiétude devant le tribunal, et à la presse d’assister au procès. La victime qui avait de 8 à 14 ans au moment des faits dénoncés, n’aurait d’ailleurs pas déposé à la barre du tribunal, seule sa mère aurait pris la parole…

Au terme de près d’1h30 de débats à huis clos, le tribunal a donné son délibéré à l’issue en condamnant le quinquagénaire à 2 ans d’emprisonnement dont un an avec sursis ainsi qu’à régler 10 000 € de préjudice à sa fille, 2 000 € pour son ex-femme et 1 000 € de frais d’avocat.

À l’issue de l’audience, Me Hadrien Saez, en défense, n’excluait pas d’interjeter appel de cette décision.

“Mon client nie tout en bloc, assure Me Saez regrettant qu’il n’y ait pas eu d’information judiciaire ouverte pour vérifier la matérialité des faits” alors que le couple était en train de se séparer dans un contexte de violences.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp