Eaubonne | Seulement 3 ans de prison ferme pour prostitution de mineure

non

Un couple de proxénètes exploitait une adolescente de 15 ans
Illustration
La jeune fille était contrainte de recevoir des clients, jusqu’à 15 par jour, dans des appartements et chambres d’hôtels en Île-de-France. Un homme et une femme, de 25 et 23 ans, ont été arrêtés et condamnés par le tribunal de Bobigny.

Ce « proxénète des cités » dort désormais derrière les barreaux. Hamidou, 25 ans a été condamné par le tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis) à une peine de 4 ans de prison dont 3 ans ferme.

Sa complice, âgée de 23 ans, a écopé d’une peine de 2 ans qu’elle purgera sous la forme d’un bracelet électronique. La justice soupçonnait ce couple d’avoir prostitué entre les mois de mai et juin une adolescente, âgée de 15 ans, dans des hôtels et des appartements de Seine-Saint-Denis, de l’Essonne et du Val-d’Oise.

Le 24 juin dernier, les fonctionnaires du commissariat de Gagny font irruption dans une chambre de l’hôtel Baladin à Eaubonne (Val-d’Oise). Ils y découvrent une jeune fille qui leur déclare spontanément qu’elle se prostitue depuis 2 mois pour le compte d’Hamidou et d’Émilie.

« La jeune fille précise qu’elle travaillait tous les jours et recevait une quinzaine de clients »,

souligne une source proche du dossier. Les enquêteurs du service départemental de police judiciaire (PJ) de Seine-Saint-Denis sont chargés de mener la suite des investigations.

Les clients étaient recrutés sur Internet

Les 2 proxénètes sont identifiés, localisés puis interpellés le 1er septembre à leur domicile de Saint-Denis et de Survilliers dans le Val-d’Oise. Ils ont été conduits dans les locaux de la PJ à Bobigny.

Lors des auditions Hamidou a gardé le silence. Mais sa complice a confirmé qu’elle participait aux activités notamment en louant des voitures pour conduire la jeune fille sur les lieux de prostitution.

« Elle a tenté de minimiser son implication expliquant qu’elle agissait sur les ordres d’Hamidou »,

précise un enquêteur. Les investigations ont permis d’identifier plusieurs locations de logements Airbnb et de chambres d’hôtel qui ont servi à accueillir les clients qui avaient pris rendez-vous via des annonces postées sur des sites Internet spécialisés.

Hamidou portait un bracelet électronique le jour de son arrestation. 5 jours avant, il avait déjà été appréhendé par les enquêteurs de la brigade de répression du proxénétisme (BRP).

Le jeune homme avait été interpellé en flagrant délit le soir du dimanche 22 août à Saint-Denis. Il aurait forcé une jeune femme de 20 ans à se prostituer, tout en récupérant l’argent qu’elle avait perçu. Mais relaxé par les juges, le 24 août, il était sorti libre du tribunal.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp