Angoulême | Suspecté d’au moins 6 agressions sexuelles récentes, il vivait dans une hutte

Actualisation

L’homme interpellé suite à l’agression d’une fillette, vivait dans une hutte. Il est soupçonné d’au moins cinq autres agressions sexuelles.
Une hutte au pied d’un arbre, bricolée de branches, de cordes et de morceaux de bâches. À l’intérieur, des effets personnels dispersés, des outils, des produits d’hygiène, quelques vêtements, un chariot de courses rempli de matériels divers, parfois neufs et pas encore déballés…

Le suspect de l’agression d’une fillette…

Source : charentelibre.fr

Un prédateur se serait jeté sur une fillette de cinq ans en pleine rue

Une enfant âgée de 5 ans qui se promenait près d’un bois en Charente a été agressée sexuellement par un homme, dimanche 17 mai. Celui-ci l’a embrassée sur la bouche avant de commettre des attouchements. Le suspect a été mis en fuite par les hurlements de la grand-mère.

La police a lancé un appel à témoins avec un signalement précis de l’agresseur.

Un jeune homme d’environ 25 ans est activement recherché par les policiers d’Angoulême (Charente) depuis dimanche 17 mai. Il est soupçonné d’avoir agressé une petite fille de cinq ans en pleine rue, et sous les yeux de sa grand-mère, rapporte Sud-Ouest.

La fillette se promenait près d’un bois, du côté des Hauts de Fontgrave, lorsque l’homme a fait irruption. Il se serait jeté sur la jeune victime, l’aurait embrassée dans le cou et sur la bouche. Il aurait ensuite procédé à des attouchements.

La grand-mère provoque la fuite de l’agresseur

La grand-mère qui marchait quelques mètres devant la fillette s’est mise à hurler, provoquant la fuite de l’agresseur, indique le quotidien régional. Sur place, une équipe technique a procédé à des prélèvements d’ADN sur les vêtements de l’enfant, précise pour sa part La Charente Libre.

D’après le signalement que la grand-mère a pu donner aux enquêteurs, un appel à témoins a été lancé.

L’agresseur sexuel présumé mesurerait environ 1,80 mètre, serait mince, avec des cheveux clairs et des yeux bleu clair.

Toute personne qui aurait croisé le chemin de l’individu peut contacter les forces de l’ordre au :

05 45 39 38 37.

 

source : ouest-france

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp