Villiers-le-Bel | 7 hommes mis en cause dans le viol en réunion d’une adolescente de 15ans

non

Une collégienne victime d’un viol en réunion, 7 agresseurs présumés mis en cause
viol-abus-sexuel-300x153-8778035
2 suspects ont été mis en examen fin octobre à Pontoise dans une affaire de tournante. 5 autres avaient déjà été interpellés en mars 2020 à Villiers-le-Bel. Ces hommes sont soupçonnés d’avoir, un mois plus tôt, volé le téléphone d’une ado avant de lui faire subir un viol collectif.

L’adolescente avait été victime d’un piège sordide. 2 jeunes hommes, âgés de 20 ans, ont été mis en examen, fin octobre à Pontoise (Val-d’Oise), pour « vol et viol en réunion ».

Ils sont soupçonnés d’avoir, il y a plus de 18 mois, violé une adolescente dans les parties communes d’immeubles de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise). 5 autres suspects avaient déjà été interpellés et mis en examen dans cette affaire.

Le 25 février 2020, à Villiers-le-Bel, la jeune S., 15 ans, sort du collège et, sur le chemin de la maison, tombe sur un groupe de garçons qui lui dérobent son téléphone portable. Ces jeunes hommes lui ordonnent de les accompagner dans une cage d’escalier si elle veut le récupérer.

Un premier viol aurait eu lieu sur le palier du 4e étage. Un voisin surprend la scène, vient au secours de la victime et parvient à la libérer de l’emprise du groupe. Mais le calvaire ne s’arrête pas là. Ses bourreaux la retrouvent et les viols se poursuivent dans les étages et dans une cave.

Lorsqu’elle parvient à rentrer chez elle, ses parents la conduisent au commissariat pour déposer plainte. Les vêtements de l’adolescente sont saisis par les enquêteurs.

« Les policiers y découvrent des empreintes génétiques et de la terre noire comme on en trouve dans les caves »,

explique une source proche du dossier. Les auteurs présumés sont rapidement identifiés grâce à des images de vidéosurveillance et des témoignages recueillis dans le quartier.

Ils assurent que la jeune fille était consentante

En mars 2020, 5 hommes, âgés d’une vingtaine d’années, sont interpellés à Villiers-le-Bel et sont placés en garde à vue au commissariat. Ils reconnaissent qu’ils étaient présents sur les lieux des faits et assurent qu’ils ont eu des rapports sexuels « consentis » avec la jeune fille. Mais ils nient l’avoir violé.

Les 5 suspects sont mis en examen à Pontoise avant d’être écroués. Un peu plus tard, la victime est entendue par le juge d’instruction et confirme qu’elle a bien été violée par ces jeunes, qu’elle a d’ailleurs identifiés.

Le résultat des analyses ADN tombe et permet d’isoler 2 nouveaux profils. Ces 2 hommes sont interpellés le 26 octobre à leur domicile avant d’être placés en garde à vue. Lors des auditions, ils se défendent maladroitement, niant les faits ou assurant ne pas comprendre de quoi on les accuse.

« Ces jeunes hommes ne savent visiblement pas ce qu’est le consentement »,

se désole une source proche de l’affaire. Depuis, la jeune fille a quitté la ville.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp