Thailande | Un Suisse aurait abusé de 80 enfants

 

Le procès du prévenu, déjà condamné par deux fois en Suisse pour abus sexuels, pourrait se tenir en automne.

 

Un Suisse soupçonné d’avoir abusé en Thaïlande de plus de 80 enfants sera jugé devant le Tribunal pénal de la Gruyère.

L’acte d’accusation sera transmis prochainement.

Le procès pourrait se tenir en automne, a précisé la procureure Yvonne Gendre.

Le prévenu a été arrêté en février 2015 à Bulle (FR) et se trouve en détention préventive depuis.

L’homme a déjà été condamné en Suisse, en 1980 dans le canton de Fribourg et en 1991 en Valais, pour abus sexuels sur des enfants et de jeunes adolescents, a annoncé vendredi le Ministère public fribourgeois.

Il a quitté la Suisse en 1991 pour s’installer en Thaïlande.

A Pattaya, au sud de Bangkok, il exploitait un gogo bar fréquenté par des hommes européens.

Les abus se seraient passés dans ce bar ainsi qu’à Nonghoï, au nord du pays, où le prévenu avait sa résidence principale.

Le Suisse aurait abusé sexuellement de plus de 80 garçons, dont certains pendant plusieurs années, en les recrutant pour des photos pornographiques.

Il est également soupçonné d’avoir poussé certains à la prostitution.

Les victimes étaient pour la plupart des adolescents, mais certains garçons étaient âgés de 9 et 10 ans.

Le prévenu a pu agir aussi longtemps et dans une telle ampleur grâce à de l’argent donné aux enfants et à leurs familles, précise le Ministère public.

 

Départ précipité

 

Il est revenu en Suisse, à Bulle, en novembre 2014.

A son arrivée, il a expliqué avoir dû quitter la Thaïlande précipitamment pour le besoin de démarches administratives.

Par la suite, il est apparu qu’il était toujours sous le coup d’une enquête en Thaïlande pour des actes de pédophilie, bien qu’il ait été acquitté en mai 2014 par un tribunal de Pattaya pour des soupçons anciens d’abus sexuel sur un enfant des rues.

En Suisse, l’instruction a été ouverte en janvier 2015.

Elle a montré que le prévenu était en contact avec deux victimes présumées sur les réseaux sociaux et qu’il s’apprêtait à repartir en Thaïlande.

En février 2015, il a été interpellé et placé en détention provisoire.

Des moyens importants ont été engagés pour l’enquête, qui a duré plusieurs mois et qui a été menée également en France et en Allemagne par cinq commissions rogatoires.

Un ressortissant français, lui-même sous le coup d’une enquête en France, a mis en cause le prévenu pour la possession de photos pédopornographiques.

Un citoyen allemand est également impliqué.

Des fichiers informatiques saisis en Thaïlande lors de perquisitions ont également été remis à la justice fribourgeoise.

Le prévenu a admis avoir pris des milliers de photos pédopornographiques, enregistrées sur ses ordinateurs, mais il conteste les autres faits qui lui sont reprochés.

 

Source: mobile2.lematin.ch

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp