Montpellier | Accusations d’abus sexuels : Jeremstar et Babybel entendus par la PJ

oui

Pédocriminel En liberté

L’accusé a également nié le viol par surprise
Le tribunal de Nîmes a condamné Pascal Cardonna, alias Babybel, à 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis probatoire de 6 mois. Le Nîmois de 55 ans pourra purger sa peine à son domicile sous bracelet électronique.

Actualisation du 5 Janvier 2022:

Pascal Cardonna, homme de radio, est devenu populaire grâce au youtubeur Jeremstar.

Avec ce dernier, il a organisé 200 soirées entre 2012 et 2017 chez lui à Nîmes mais des mineurs étaient présents.
Des jeunes hommes qui décrivent des nuits alcoolisées, avec diffusion de films pornographiques.

Pour le procureur, ce dossier tourne autour du sexe:

“Des soirées sexualisées où la présence de Jeremstar servait d’appât pour faire venir des jeunes”…

Des plaintes pour agressions sexuelles sur mineurs

L’un d’entre eux, un Lunellois de 16 ans au moment des faits, accuse l’ancien journaliste radio d’agression sexuelle.

4 victimes ont déposé plainte dans cette affaire pour des agressions qui auraient eu lieu entre 2015 et 2017.

Aucun de ces 4 hommes n’était présent à l’audience, ce mardi à Nîmes.

Pascal Cardonna, à la barre, nie avoir beaucoup bu lors de ces soirées mais il reconnaît avoir été “un peu lourd” et “avoir dragouillé les jeunes gens lors de ces soirées” dans un appartement, qui selon le président du tribunal, “avec des spots et des sièges rouges ressemble plus à une boîte de nuit qu’à un appartement”.

Il dit aussi qu’il ne faisait pas de différence entre mineurs et majeurs (les mineurs étaient accompagnés par leurs parents) pour des soirées “bon enfant”.

L’accusé a également nié le viol par surprise.

Le magistrat a confronté Pascal Cardonna aux sms à caractère sexuel envoyés aux jeunes hommes, preuves pour lui de nombreuses avances insistantes.

Malgré cela, le prévenu nie tous les faits reprochés.

Maître Christophe Dubourd, avocat de Jean-Pascal Cardonna déclare:

“Il ne se cache pas d’un humour potache qu’avait l’émission de l’époque “Jeremstar et Babybel”, qui tournait autour du sexe très souvent. C’était des 12-25 ans qui écoutaient. Mais il n’y a jamais eu de relations sexuelles avec des mineurs de 15 ans. J’ai plaidé la relaxe”.

La justice a déclaré Pascal Cardonna coupable.

Condamné à 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis, l’homme est aussi inscrit au fichier des délinquants sexuels et a interdiction de travailler avec des mineurs.

Article du 8 Novembre 2019:

La star des réseaux sociaux, qui a toujours clamé son innocence, est interrogé ce mercredi à Paris comme simple témoin par la police judiciaire de Montpellier. Son ancien ami, le Nîmois Pascal Cardonna, a été placé en garde à vue à Nîmes.

MIDI LIBRE / LYDIA CHASSIER

L’affaire avait enflammé les réseaux sociaux en janvier 2018, à la suite d’une plainte pour viol aggravé déposée à Nîmes par un jeune Lunellois, qui était mineur au moment des faits qu’il dénonçait : des abus sexuels, qu’il aurait subis lors de soirées privées à Nîmes, dans l’entourage de Jeremstar. 

Derrière ce pseudonyme se trouve une figure des réseaux sociaux, de la télévision et du monde de la téléréalité : Jeremy Gisclon, alors chroniqueur sur C8 dans l’émission de Thierry Ardisson “Salut les Terriens”.

Des millions de fans sur les réseaux sociaux

Le jeune animateur s’est rendu célèbre grâce à des vidéos décalées sur sa chaîne Youtube, et affiche aujourd’hui une notoriété numérique impressionnante auprès d’un public d’adolescents fans de ses mises en scène frénétiques de sa vie quotidienne : deux millions d’abonnés sur Instagram, 1,8 million sur Twitter et 1,4 sur Youtube.

Entendu comme témoin par la PJ

Depuis ce mercredi 6 novembre au matin, Jeremstar est entendu comme simple témoin à la direction de la police judiciaire de Nanterre, par les enquêteurs du SRPJ de Montpellier, a appris Midi Libre de sources concordantes. Ils agissent dans le cadre d’une enquête ouverte entre autres pour

“viols aggravés, agressions sexuelles, propositions sexuelles par moyens électroniques et recours à la prostitution de mineurs”.

Une audition que l’animateur avait appelée de ses vœux, en début d’année, alors qu’il publiait un livre sur cette tourmente d’accusations qui s’était abattue sur lui

“Les faits ne sont pas du tout fondés. À l’heure actuelle, tout ce qu’on m’a reproché sur internet ne tient pas debout.

Je n’ai jamais été entendu par la justice, ni même en tant que témoin pour dire ce que j’avais vu. (…) C’est faux, il n’y a jamais eu de partouze ou de viols.

Vous vous doutez bien que si ça avait été le cas, j’aurais été placé en prison”,

avait-il alors déclaré au Figaro.

Parallèlement, plusieurs autres youtubeurs qui avaient alimenté les rumeurs et informations du “Jeremstargate” vont également être interrogés dans les prochaines heures.

Interpellation à Nîmes

Par ailleurs, Pascal Cardonna dit Babybel, l’ex-comparse de Jeremstar, qui était directement visé par au moins deux plaignants, mineurs au moment des faits, a été interpellé ce mercredi 6 novembre au matin à son domicile de Nîmes par la brigade criminelle du SRPJ de Montpellier, et a été placé en garde à vue. Au moment où l’affaire a éclaté, il s’était dit victime de “jeunes qui veulent faire du buzz pour accroître leur notoriété”.

Plusieurs plaintes croisées avaient été déposées par les différents protagonistes de cette affaire : la justice a visiblement décidé, après une longue enquête, de tirer définitivement les choses au clair sur ce dossier qui a spectaculairement touché la vie privée d’individus devenus célèbres pour l’avoir mis en scène.

Source : midilibre.fr

https://wanted-pedo.com/bis/reseau-jeremstar-babybel-se-grille-seul-croyant-se-defendre/

https://wanted-pedo.com/bis/affaire-jeremstar-plainte-deposee-contre-pascal-cardonna-viol-mineur-contre-jeremstar-complicite/

https://wanted-pedo.com/bis/les-reseaux-pedocriminels-nexistent-pas-round-11-reseau-fabra-alcacer/

 

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp