Merville | Auteur d’infractions sexuelles, il n’a pas respecté ses obligations

non

N., 24 ans, a été condamné en 2018 pour des infractions sexuelles à caractère pédopornographique
Un Mervillois, condamné pour infractions sexuelles, s’est de nouveau retrouvé devant la justice. Mercredi, il comparaissait devant le tribunal correctionnel de Dunkerque.

N., 24 ans, a été condamné en 2018 pour des infractions sexuelles à caractère pédopornographique.

Il a été inscrit au fichier judiciaire qui recense les personnes condamnées ou mises en cause pour des infractions sexuelles ou violentes, le FIJAIS.

Ce fichier permet l’identification et la localisation des auteurs de ces infractions.

Tous les ans, le mois de leur date d’anniversaire, ces personnes doivent indiquer leur adresse au commissariat ou à la gendarmerie proche de leur domicile.

À Estaires au lieu de Merville

N. n’a pas respecté cette obligation et la gendarmerie de Merville a reçu une alerte informatique du FIJAIS le 9 janvier 2021. Le prévenu, actuellement incarcéré pour une autre affaire, comparaissait mercredi en visioconférence devant le tribunal de Dunkerque.

Le prévenu a expliqué qu’il se serait, dans un premier temps, trompé de gendarmerie et se serait présenté à celle d’Estaires.

« Puis je me suis rendu à celle de Merville. Là, on m’a dit qu’on n’avait pas mon dossier »,

prétend le mis en cause.

Selon son avocat il s’y serait représenté le 11 janvier, soit plus de dix jours après la date butoir du 31 décembre, mois de son anniversaire.

Contrevenir aux obligations liées au FIJAIS est puni d’un maximum de deux ans de prison et de 30 000 euros d’amende.

Compte tenu de l’absence de précédent, le tribunal a condamné le Mervillois à 90 jours-amendes à 4 euros, à régler dans un délai de trois mois.

Faute de quoi la sanction sera convertie en peine de prison.

Source(s):