La Réunion | 15 années de réclusion pour le beau père maître-chanteur

Accusé de viols sur sa fille et sa belle-fille, Jean René B. a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle.

Illustration | Clicanoo

Mineures au moment des faits, ces-dernières ont fait les frais du même procédé : Jean René B. abusait sexuellement des deux jeunes filles en leur demandant de ne rien dire. Il a même menacé l’une d’elles de tuer sa mère si cela venait à se savoir.

C’est sa belle-fille qui a fini par tout révéler en 2005, après avoir donné naissance à son fils, enfant du viol. Plaidant pour la belle-fille de l’accusé et pour l’enfant né du viol, le bâtonnier Georges-André Hoarau a fait valoir la “capacité de résilience” des parties civiles qui tentent de se reconstruire.

Malgré l’expertise ADN le désignant comme le père, Jean-René B. réfute ces crimes depuis des années. Ce qu’il a continué à faire durant les deux jours de son procès ouvert à la cour d’assises mercredi.

En contestant, malgré l’expertise scientifique, mon client s’est mis dans une position difficile“, reconnaît Me Laurent Payen, à la défense de Jean René B.

Le comportement de Jean René B. n’a pas convaincu les jurés. Ils ont suivi les réquisitions du parquet. Alors qu’il s’était présenté libre à la cour d’assises, l’accusé purge aujourd’hui la première journée de ses 15 années de réclusion criminelle.

Source : Clicanoo

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp