Île-de-France – Tentatives d’Enlèvements | Quand la Police refuse de prendre les plaintes des victimes

Depuis plusieurs jours, sur les réseaux sociaux de nombreux témoignages corroborent alertant les habitants de l’île de France d’être vigilants, car de nombreux mineurs ont été victimes de tentatives d’enlèvements.

Ces individus de communauté « Roumaine » séviraient à bord de camionnettes blanche, noire ou rouge (pour trois des personnes ayant été interpellées, elle était rouge).

Nous avons investigué rapidement et constatons que le réseau de kidnappeurs d’enfants se serait donné le mot pour agir en même temps à Mantes-la-Jolie (78), Clichy-sous-Bois (92), Aulnay-sous-Bois (93), Bobigny (93), Courrières (62) …

En effet, le 23 mars 2019, trois personnes ont été repérées, grâce à la vigilance des jeunes habitants du quartier de Sevran.

Puis elles ont été interpellées par la police dans l’hôtel où ils se trouvaient.

 

PANAMEFOOT a publié un communiqué le 23 mars 2019 à ce sujet : Panamefoot – Des kidnappeurs d’enfants arrêtés grâce à des jeunes de la commune de Sevran. 

Ils nous ont d’ailleurs confirmé ce jour par téléphone cette tentative d’enlèvement.

Le Club de Foot Aulnaysien avait alerté les parents d’une tentative d’enlèvement d’un des enfants du club :

 

Malgré cette arrestation, le réseau de kidnappeurs continue de sévir…

Le lundi 25 mars 2019, trois mineurs de 12 ans, originaires de la cité du Val Fourré à Mantes-la-Jolie et licenciés au FC Mantois le club de football local, ont été victimes d’une tentative d’enlèvement comme l’indique Mantes Actu : 

« Vers 19 heures 30, les trois adolescents marchaient sur le boulevard Albert Camus afin de rentrer chez eux après avoir pris part à un entraînement au stade Jean-Paul David » relate Mantes Actu

Selon Djibril* :

Une camionnette blanche avec trois personnes à bord les ont approchés. On a commencé à courir puis la voiture a accéléré. On a réussi à se réfugier dans le gymnase Albert Camus,

confie le garçon scolarisé dans un collège du Val Fourré. Rencontré ce lundi soir, Djibril* est choqué et hésite à se rendre en cours ce mardi. 

Un communiqué du FC Montfermeil qui appelle à la vigilance :

Un autre témoignage d’un jeune adolescent corrobore également, il a échappé à une tentative d’enlèvement.

Il se rendait à son club de Judo à Aulnay, voici son témoignage :

Témoignage du club de judo d’Aulnay où sont inscris mes neveux

Arrête de dire que c est des rumeurs car ça passe pas à la télé.

Pour la presse c’est pas important tant qu il y a pas une mobilisation

 

Nous constatons également, que les mères ne peuvent pas déposer plainte, les officiers de police leur refuse !

Pour certaines d’entre-elles, elles ne peuvent que déposer une main courante ! …

Un père de famille dans le Pas-de-Calais a publié cette main courante, alors qu’il y a eu tentative d’enlèvement à son domicile situé à COURRIERES (62).

Deux femmes seraient rentrées dans son domicile, une d’elles en train de découvrir le bébé dans le salon, la mère s’est jetée sur elle, elles se sont battues et elles ont pris la fuite.

Ce père insiste sur le fait qu’on a refusé à sa femme de déposer plainte.

 

Pourtant la main courante ne sert strictement à rien, étant donné que ça ne donne pas lieu à une ouverture d’enquête préliminaire et que vous ne pouvez pas poursuivre les auteurs des faits.

La tentative d’enlèvement est une infraction grave, puis la violation de domicile également…

Faut-il rappeler aux Officiers de Police Judiciaire ou aux Gendarmes que c’est une obligation d’accepter les plaintes des victimes, l’article 15-3 du code de procédure pénale doit être respecté surtout pour des infractions aussi graves !

Ce texte est affiché dans vos locaux l’auriez-vous oublié ?

Quelques captures d’écrans retrouvés sur Facebook qui sont assez explicites, du moins ça donne envie d’ouvrir une enquête :

Un témoignage en vidéo d’un papa :

 

Pendant ce temps, on a droit à la propagande des presses mainstream, qui démentent toute tentative d’enlèvement, alors qu’il y en a eu grand nombre ces jours-ci !

Pouvez-vous toutes les démentir ?

Certainement pas, vu l’arrestation de trois personnes le 23 mars !

Donc tous ces médias publient donc des Fakes News, et ne diffusent pas l’arrestation de trois personnes !

Le 25 et 26 mars, ils font une ronde, tous en choeur : LCILe Point, Le Parisien20 minutesLibération La Dépêche et encore LCI …

Nous pouvons lire sur le communiqué de la police « aucunes plaintes n’a été déposées », logique elles sont refusées !

Même la Mairie d’Aulnay-sous-Bois s’y met …

Le Maire, Bruno Beschizza‏ , le 26 mars 2019 :

« qu’aucune tentative d’enlèvement d’un mineur n’est survenue ces derniers jours sur la commune »

Voici un dépôt de plainte à Aulnay-sous-Bois, daté du 25 mars 2019, histoire de contredire son affirmation.

À les lire, tout va bien dans le meilleur des mondes !

C’est comme dans l’affaire Dutroux, si vous écoutez les médias, Julie et Mélissa sont mortes de faim, alors que l’autopsie révèle bien d’autres causes mortelles. Nous en avons assez de les voir mentir ou nier ouvertement !

Aussi, soyez vigilants aux publications de disparitions de mineurs qui parfois sont anciennes.

Ils profitent d’une erreur pour discréditer TOUS les autres témoignages.

Une technique de manipulation courante.

Un conseil, vérifiez (en un clic sur google) si elle est toujours d’actualité en tapant des mots-clés avant de diffuser une disparition.

Faut-il rappeler à ces médias, à la police que le trafic d’êtres humains explose depuis des dizaines d’années, faut-il rappeler les 1000 disparitions par an (chiffres officiels, donc imaginez toutes celles dont nous n’avons pas connaissance.)

Faut-il vous rappeler que des mineurs sont envoyés à des réseaux pédocriminels ou des réseaux de prostitution (oui vous n’aimez pas ce mot, mais un réseau est constitué de plusieurs personnes), pour les prostituer, les torturer pour assouvir les fantasmes de quelques dégénérés ?

Le Dark-Net, les Snuff Movies ça vous parle ?
Les orgies sexuelles qui finissent par un crime rituel, ça vous parle ?
Le trafic d’organes ça vous parle ?
Ce n’est pas du délire c’est bien réel !

Chers parents regroupez-vous !

Mesdames n’allez pas déposer plainte seules, faites-vous accompagner par votre mari, conjoint, famille, amis, voisins.

C’est triste à dire, mais les femmes ne sont pas prises au sérieux, ils en profitent pour vous envoyer « bouler ».

Rappelez-leurs le texte de loi de l’article 15-3 du code de procédure pénale :

La police judiciaire est tenue de recevoir les plaintes déposées par les victimes d’infractions à la loi pénale et de les transmettre, le cas échéant, au service ou à l’unité de police judiciaire territorialement compétent.

Tout dépôt de plainte fait l’objet d’un procès-verbal et donne lieu à la délivrance immédiate d’un récépissé à la victime, qui mentionne les délais de prescription de l’action publique définis aux articles 7 à 9 ainsi que la possibilité d’interrompre le délai de prescription par le dépôt d’une plainte avec constitution de partie civile, en application de l’article 85. Si elle en fait la demande, une copie du procès-verbal lui est immédiatement remise.

Ici, le Ministre de l’Intérieur interpellé au Sénat, au sujet de l’obstruction au droit de déposer plainte et confirme l’obligation des agents de police : Sénat | Questions – Réponses

Sans dépôt de plainte, le Procureur n’ouvrira pas d’enquête.

Il ne donnera pas l’ordre d’analyser les bandes vidéos des caméras de surveillance pour pouvoir remonter les auteurs des faits (si les caméras fonctionnent correctement, car c’est quand on en a besoin qu’elles sont souvent inexploitables).

Il est aussi possible de déposer plainte auprès du Procureur par courrier, mais elle sera traitée dans plusieurs semaines.

Une tentative d’enlèvement est une urgence, c’est donc aux officiers de police ou gendarmes de vous recevoir.

Nous demandons aux parents non entendus, de nous contacter par le biais de l’onglet « contact », ou par mail à wantedpedo@hotmail.com ou par téléphone au 07.86.67.66.24, nous ferons le nécessaire pour vous aider dans vos démarches.

Nous félicitons les jeunes des cités ainsi que les parents qui font le boulot de la police.

Cette solidarité a conduit des citoyens touchés par ces évènements à créer une page Facebook pour recenser les alertes.

Nous précisons que nous n’appelons pas au “lynchage” des « Roms », tous les Roms ne sont pas des kidnappeurs d’enfants, il y a surtout beaucoup d’Européens, il ne faudrait pas tout leur mettre sur le dos soyons clairs.

Par contre, soyez vigilants, observateurs et n’hésitez pas à alerter si quelque chose vous interpelle.

Ne rien dire c’est accepter, ne rien faire c’est cautionner.

Honneur, Force et Courage !

L’équipe Wanted Pedo

 

PS: En prime aujourd’hui toute la presse nationale se met en branle (37 articles au moment où on écrit ces lignes) en utilisant les éléments de langage habituels tout en finesse, en nuance et en impartialité journalistique de rigueur : “fausse rumeur”, “folle rumeur”, “chasse aux roms”, “fake news”, etc…

Avec bien sûr le comique en chef, le célèbre Antoine Krempf :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-vrai-du-faux/le-vrai-du-faux-quand-une-rumeur-sur-facebook-se-transforme-en-chasse-a-l-homme_3228861.html

Actualisation du 28 mars 2019

Comme nous pouvons le constater depuis ce début de semaine toutes les presses écrites et médias télévisuels nous parle tous en choeur de “Fake News”, qu’il n’y a pas eu de dépôt de plainte donc qu’il n’y a pas d’enquête en cours, de façon à enterrer ces “rumeurs” de tentatives d’enlèvements.

Pourtant nous avons vu ci-dessus qu’il y a eu une plainte de déposée (à notre connaissance), qu’il y a eu une main courante, puis des autres parents n’ont pas pu déposer plainte, elles ont été refusées!

Nous avions entendu qu’une autre plainte avait été déposée, le lundi 25 mars 2019 à Noisiel (77).

Un jeune collégien se dirigeant vers le Collège le Luzard en a été victime, n’étant pas surs de cette information nous avons attendu avant toute publication.

Hier, le 28 mars 2019, la presse Le Parisien, nous confirme ce dépôt de plainte, puis nous annonce une seconde plainte pour ce département (77), tout en faisant allusion à la “psychose” de ces derniers jours :

C’est bien dans le contexte de psychose actuel que deux adolescents, âgés de 13 ans, ont alerté leurs parents, après avoir croisé deux fourgons.

Les rumeurs d’enlèvement d’enfants qui se sont répandues comme une traînée de poudre en début de semaine dans le Nord-Est francilien n’ont pas épargné la Seine-et-Marne. Deux plaintes ont été déposées respectivement lundi et mardi, au commissariat de Noisiel, par deux familles très inquiètes après les témoignages de leurs fils.

Quel message faites-vous passer en écrivant ainsi “n’ont pas épargné la Seine-et-Marne” ?
Que ces plaintes ne sont pas sérieuses ?
Que les enfants il ne faut pas les croire, vu toutes ces rumeurs ?

Vous êtes répugnants par votre non vigilance et votre sophisme !

Ces deux plaintes ont été déposées avant que les méRdias se déchainent en occultant les divers témoignages. C’est une façon grossière de manipuler l’opinion publique, parmi tant d’autres…

Reprenons l’article du Le Parisien  :

Nous apprenons donc, qu’un adolescent âgé de 13 ans, scolarisé au Collège Le Luzard, à Noisiel, a déclaré avoir croisé un fourgon conduit par un homme qui lui aurait dit de monter dans le véhicule, le lundi 25 mars, vers 9 heures, alors qu’il se rendait en cours.

Le second adolescent du même âge, scolarisé au Collège La Mallière, à Lognes, a croisé un fourgon vers 17h40, dans lequel se trouvaient plusieurs hommes, s’est arrêté près de lui. L’un des passagers s’est dirigé vers lui, l’adolescent est parti en courant.

Le journaliste ne se gêne pas, et insère en sous-titre :

Les familles ont fait allusion à la psychose

C’est logique qu’ils parlent des précédentes tentatives d’enlèvements, non ? Mais pourquoi employer le mot “psychose” ? Allez-vous faire passer les gens pour des fous maintenant ? Pour qui vous prenez-vous ?!

En vous lisant, en vous écoutant, les mineurs touchés par ces évènements ne voudront plus en parler de peur d’être traités de menteurs. Ce n’est pas de la prévention que vous faites, vous accusez des personnes avant même de savoir exactement ce qu’il se passe depuis 10 jours. Vous êtes à vomir !

Des tentatives d’enlèvements il y en a fréquemment, toute l’année, partout en France, donc cessez de minimiser ou insinuer que ce ne sont que “des rumeurs”. 

Des disparitions inquiétantes de mineurs, il y en a entre 800 et 1300 par an.
Les kidnappings d’adultes ou de mineurs, existent bel et bien, faut-il vous rappeler toutes les affaires criminelles non élucidées ?

On continue avec le journaliste du jour :

Et c’est bien par les réseaux sociaux que ces rumeurs ont enflé. Les deux familles ayant déposé plainte – qui ne se connaissent pas – ont bel et bien fait allusion à cette psychose. « Les policiers ont procédé aux vérifications nécessaires et continuent à enquêter sur ces plaintes, qui sont à replacer dans le contexte général actuel », souligne Dominique Laurens, la procureure de la République à Meaux.

Enfin une enquête, mais qui sera replacée dans “le contexte général actuel” .

Ce qui veut dire quand on sait lire entre les lignes, qu’il ne faut pas s’attendre à grand chose, comme la majorité des dépôts de plaintes pour violences sexuelles sur mineurs, où seulement 2% des plaintes aboutissent à une condamnation.

Quel beau pays où l’enfant est entendu et protégé !

À suivre …

Ne rien dire c’est accepter, ne rien faire c’est cautionner.

L’équipe Wanted Pedo

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp