Haguenau | Un professeur de musique en garde à vue pour agressions sexuelles sur une fille

non

Elle dit avoir été violée et torturée de 6 à 13 ans : un professeur de musique en garde à vue
Un professeur de musique âgé de 53 ans a été placé en garde à vue lundi 14 décembre à l’hôtel de police de Strasbourg. Il est soupçonné de multiples viols et agressions sexuelles avec torture ou actes de barbarie, commis sur une petite fille pendant plusieurs années dans le secteur de Haguenau.

La victime, aujourd’hui âgée de 25 ans, a dénoncé des abus sur une période de 6 ans, entre 2001 et 2007. Elle avait 6 ans au moment des premiers faits.

Elle a porté plainte à la brigade des mineurs de Strasbourg en 2018, suite à une agression sexuelle qui aurait fait remonter ces souvenirs. Une enquête préliminaire avait alors été ouverte.

Selon les premiers éléments, la fillette prenait des cours particuliers avec le suspect, dans une école de musique de la région de Haguenau. L’enseignant aurait commencé par des attouchements sexuels, avant de lui imposer des fellations et des pénétrations.

La victime fait également état de brûlures au niveau des parties génitales provoquées par de la cire ou par un ustensile chauffé à blanc. Elle évoque en outre des incisions à une jambe.

L‘examen médico-légal pratiqué sur la jeune femme a mis en évidence des cicatrices compatibles avec les sévices allégués. Une expertise psychologique a montré qu’elle était très perturbée.

D‘après les souvenirs de sa mère, le professeur de musique venait parfois chercher l’enfant chez elle en voiture ou la ramenait après le cours. Il a pu arriver qu’il la reconduise chez elle plus tard que prévu.

Devant les enquêteurs de la Sûreté départementale du Bas-Rhin, le quinquagénaire, marié et père de 3 enfants, a nié les faits. Une confrontation a eu lieu mardi.

L’homme continue d’affirmer qu’elle invente tout. La victime a donné des précisions concernant l’anatomie de son supposé agresseur, détails qui doivent être vérifiés par les enquêteurs. Le parquet doit ouvrir mercredi une information judiciaire contre le suspect.

Domicilié dans le secteur de Haguenau et enseignant dans deux écoles de musique, il est inconnu de la justice. Il faisait partie des équipes pédagogiques à la rentrée de septembre 2020. Sa victime supposée travaille dans le social.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp