Yerres | Un jeune prof de maths accusé d’agression sexuelle

Au club de tennis de table d’Yerres, on découvre les faits. « Nous avons été contactés par la police en octobre 2015 à propos d’un membre de notre équipe élite, mais on nous avait donnés pour instruction de ne pas en parler, relate le président de l’association. Et on ne savait pas vraiment ce qui s’était passé. »

Yerres, ce jeudi. Dans le gymnase du club de tennis de table, un professeur de mathématiques du lycée de Montgeron aurait agressé sexuellement un enfant de 13 ans et tenu des propos à caractère sexuel à deux autres mineurs. Il sera jugé en mai au tribunal d’Evry. (LP/L.D.)
Yerres, ce jeudi. Dans le gymnase du club de tennis de table, un professeur de mathématiques du lycée de Montgeron aurait agressé sexuellement un enfant de 13 ans et tenu des propos à caractère sexuel à deux autres mineurs. Il sera jugé en mai au tribunal d’Evry. (LP/L.D.)

Un des joueurs principaux de l’équipe senior de ce club installé parmi le top 10 de l’Essonne aurait agressé sexuellement un enfant de 13 ans au cours d’un stage, en février 2015. Il aurait aussi tenu des « conversations à caractère sexuel » avec deux autres mineurs, selon une source judiciaire, et échangé des SMS scabreux avec l’un d’eux. Il comparaîtra pour ces faits devant le tribunal d’Evry le 11 mai.

L’enseignant a été suspendu à la rentrée

Cet homme âgé de 26 ans au moment des faits est par ailleurs professeur de mathématiques au lycée Rosa-Parks de Montgeron. Il a pu exercer après ces faits jusqu’à la fin de l’année scolaire. Car la première plainte a été déposée le 16 juin.

Les enquêteurs de la sûreté départementale placent immédiatement cet homme brun, au physique juvénile, en garde à vue, puis le relâchent, sous contrôle judiciaire.
De son côté, le parquet d’Evry transmet en septembre le dossier au ministère de l’éducation. Et l’enseignant est suspendu à la rentrée scolaire.

De leur côté, les policiers poursuivent leurs investigations après cette première plainte qui fait état d’une exhibition puis d’une agression sexuelle dans le gymnase Mollet d’Yerres.

Le joueur senior avait été invité par l’entraîneur des jeunes à participer au stage des enfants pour leur permettre de jauger leurs progrès face à une opposition de qualité.
Il aurait alors profité d’un moment de pause pour un tête-à-tête avec un enfant de 13 ans dans les vestiaires. Il aurait obligé le mineur à des attouchements.

Les enquêteurs découvrent aussi des correspondances osées depuis plusieurs mois entre deux autres mineurs du club et le professeur de maths.
En décembre, le suspect est donc à nouveau convoqué par la sûreté départementale.
Il devra répondre de ces actes en mai prochain. Entre-temps, l’enseignant reste suspendu par le rectorat.

Du côté du club de tennis de table d’Yerres, le président a entendu son joueur élite :
« On a fait des réunions à ce sujet au sein du bureau de l’association. On l’a convoqué et il m’a dit qu’il n’y avait pas eu d’attouchements, juste de l’exhibition. Et on n’en savait pas davantage. On lui a envoyé une lettre pour lui demander de ne plus croiser les jeunes. Il ne s’entraîne donc plus aux mêmes horaires et ne voit que les adultes. Mais on ne savait pas où en étaient les investigations. »

Cela faisait trois ans que le professeur de Montgeron était arrivé dans la région.

Source: http://www.leparisien.fr/

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp