Béziers | Condamné à 12 ans de prison pour actes pédophiles, il fait appel

Un homme de 52 ans demeurant à Béziers, multirécidiviste, a été condamné au début du mois d’octobre à 12 ans de prison pour agression sexuelle sur deux mineurs de moins de 15 ans. Il a fait appel.

il-y-aura-donc-un-nouveau-proces_2156095_667x333
Il y aura donc un nouveau procès. DR

Un homme de 52 ans demeurant à Béziers, multirécidiviste, a été condamné au début du mois d’octobre à 12 ans de prison pour agression sexuelle sur deux mineurs de moins de 15 ans. Il a fait appel de cette décision, mais reste en prison en attendant que la date de son futur procès soit fixée.

L’homme, qui affiche déjà 36 années de peines de prison prononcées, toujours pour des viols ou des agressions sexuelles avait tenté de se défendre devant le tribunal de Béziers pour justifier ses actes.

Il se sérait senti provoqué par la victime

Il était allé jusqu’à expliquer que sa dernière victime âgée de 13 ans l’avait provoqué et qu’il s’était

senti désiré par ce garçon qui me semblait enthousiaste à l’idée que nous ayons une relation sexuelle. J’ai eu un déclic. J’ai compris que ce que je faisais n’était pas normal. J’ai décidé de ne plus toucher les jeunes enfants.”

Malheureusement pour lui, il n’a pas convaincu le tribunal que ce fameux déclic avait bien eu lieu.

Cela fait 30 ans que vous violez des enfants

Angélique Depétris, la substitut du procureur lui rappelant le jour de son procès :

Cela fait 30 ans que vous violez des enfants. Il n’y a que la prison qui met fin à vos agissements. Vous avez une propension naturelle à vous entourer de mineurs que vous pouvez facilement manipuler. Il faut protéger la société.” Elle avait requis 12 ans de détention et des obligations de soins.

Me Mathieu pour le prévenu avait mis en cause la version des faits de la victime : “Cet enfant avait une attitude gestuelle sans équivoque. C’était une véritable invitation.”

Le suspect aura donc une nouvelle chance de tenter de faire croire qu’il a désormais compris qu’il est interdit de toucher aux enfants.

Source : http://www.midilibre.fr

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp