Albertville | Le prédateur repérait ses jeunes proies sur internet

non

Catégories :

Mots clés :

Il les soumettait ensuite à du chantage sexuel jusqu’aux relations physiques
En trois ans, William a hameçonné une quarantaine de jeunes filles sur les réseaux sociaux, usant du même mode opératoire : après avoir obtenu d’elles une photo dénudée, il exigeait plus sous peine de mettre les photos en ligne. Une de ses victimes a fini par porter plainte.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp