Sylvie Heffinger, alias Laroots Soldjah | Elle voulait son Trollbook, il est là !

INTRODUCTION

Nous avons suffisamment laissé Sylvie HEFFINGER (alias Laroots Soldjah) raconter n’importe quoi sur nous, en changeant ses versions tous les ans, depuis 5 ans…

Elle crie sans cesse au complot parce que son ami pédophile et diffamateur notoire Yan Lopez (actuellement incarcéré en Suisse) avait été démasqué et mis dans le TrollBook.

Nous allons donc reprendre point par point les mensonges de Laroots Soldjah.

Il faut bien se remettre dans le contexte de l’époque, Wanted Pedo est une structure naissante et nous sommes « débutants » dans le paysage des associations qui luttent contre la pédocriminalité.

A vrai dire nous faisions nos armes et nous avions, il faut le reconnaître, fait preuve de précipitation voir de naïveté/crédulité. Aujourd’hui rien de tout cela ne serait possible puisque nous avons appris de nos erreurs. Nous avons un protocole d’approche de dossiers très fiables, qui a fait ses preuves par la suite.

RENCONTRE

Reprenons, donc lors de la création de notre association nous avons organisé en 2014 une manifestation afin de faire connaitre notre démarche.

Sont venus sur place Yan Lopez et Sylvie HEFFINGER pour venir nous raconter leur « combat », comme ils le font à chaque fois qu’il y a de « nouveaux » arrivant dans la lutte contre la pédocriminalité…

Une semaine après cette manifestation, des personnes qui les connaissaient (pour les avoirs aidé et en avoir fait les frais…) nous transmettent des dizaines de photos de Yan LOPEZ avec un jeune autiste (mineur) nu dans un lit et le visage de pervers de Yan LOPEZ qui « s’illuminait »…

Prenant connaissance de ces photos, je contacte Yan LOPEZ par téléphone en lui demandant ce que sont ces photos.

Il me répond que c’est une histoire « d’amour » et que je suis un homophobe … Je lui demande si c’est sa seule défense.

Il m’a raccroché au nez et s’est mis à nous diffamer en disant que Wanted Pedo travaille pour des réseaux pédophiles et que nous menaçons les victimes… et ce depuis 5 ans en boucle … Il est allé jusqu’à dire que je l’ai menacé de mort ainsi qu’à sa fille.

Mais à ce moment-là, Sylvie HEFFINGER s’était bien gardée de nous dire qu’elle était très amie avec lui, que c’était lui qui faisait ses montages vidéos et que Yan Lopez lui envoyait régulièrement de l’argent. Tout cela nous ne l’avons découvert que bien plus tard …

En parallèle, Laroots nous expliquait son « affaire » en nous disant que ses enfants étaient victimes d’un réseau, que des éducateurs violaient des enfants (en nous donnant des noms), qu’un vieux était dans le foyer, qu’il bronzait nu et que lorsque les enfants le voyait et qu’ils en parlaient aux éducateurs, ceux-ci leurs répondaient « Vous n’avez qu’à pas regarder »…  Qu’aux abords du foyer se trouvait un Château où se déroulait des chasses d’enfants.

EMISSION METATV

Quelques semaines après notre manifestation nous recevons une invitation de la chaine Internet « META.TV » et je prends la décision d’inviter Sylvie pour parler de son affaire.

Sur le plateau, elle ne raconte pas du tout ce que j’ai cité plus haut, mais parle pendant une heure pour ne rien dire… en tout cas rien de tout cela.

A la fin de l’émission je lui demande pourquoi elle n’a pas parlé ce qu’elle nous a raconté depuis 3 semaines, elle nous répond que c’est à cause du stress…

Bon, ok.. mais je lui fais remarquer que c’était des « détails » importants de son « dossier » et nous commencions à comprendre que quelque chose n’allait pas.

Aussi Laroots a invectivé les personnes qui la suivait sur Facebook pour leur dire :

« Si les gens qui me suivent se cotisent et donnent chacun 20 euros alors ça payerait mon loyer parce qu’à l’heure actuelle c’est mon ami Cédric Billard qui finance mon studio »…

Nous sommes passés outre, mais si on commençait à payer le loyer des familles, nous n’aurions pas fini…

Mais c’est un petit détail qui montre le culot de Sylvie lorsqu’elle est aidée et soutenue.

Surtout que nous étions prêts, à ce moment-là, à lui trouver un logement assez grand sur Paris pour l’aider à récupérer la garde de ses enfants, puisqu’elle nous disait ne pas trouver de logement.

Plus tard, nous avons su que des personnes l’ayant soutenu avant nous, quelques mois auparavant, lui avait déjà trouvé un appartement F4 en région parisienne, pour 600 euros par mois, pour qu’elle puisse accueillir ses enfants si les sociaux décidaient de les lui rendre. Mais ça n’a pas intéressé Laroots, qui avait préféré garder son studio.

Pour autant après cette émission, des personnes nous ont contacté pour en savoir plus sur cette « affaire ». Nous avons donc décidé de faire une réunion/conférence pour donner plus d’informations aux gens.

CONFERENCE DE SUCY EN BRIE

Ayant trois semaines pour préparer la conférence et comme nous étions sans arrêt en déplacement, je demande à Sylvie de bien vouloir faire, avec son collègue Cédric BILLARD, une vidéo de 20 à 30 minutes avec les témoignages les plus probants de ses enfants afin que les gens aient une vision claire de ce qu’ils ont pu raconter.

En effet, Sylvie me disait détenir 170 Go d’enregistrement de ses enfants, et elle me confirma que c’était une bonne idée et que cela serait fait.

Avant de prendre la route pour Paris, étant dans le sud de la France, la veille de la conférence j’appelle Sylvie pour finaliser les derniers détails logistiques et savoir si le montage est prêt. Contre toute attente Sylvie m’annonce qu’elle est enceinte.

A ce moment-là, Sylvie était soi-disant en train de se battre pour récupérer la garde de ses trois enfants placés, célibataire, avec des graves problèmes de santé.

Elle ajoute qu’elle s’est faite inséminer et qu’elle nous racontera tout ça le lendemain.

J’en suis tellement resté bouche bée que nous n’avons même pas abordé le montage vidéo…

Le lendemain, rendez-vous à Sucy en Brie pour la conférence où une trentaine de personnes étaient présentes.

La conférence était réalisée avec les moyens du bord, dans un parking, mais avec un écran et des enceintes pour visionner les témoignages des enfants.

Sylvie est arrivée bien en retard avec un joint aux lèvres, enceinte de plusieurs mois vu le ventre qu’elle avait…

Les gens se sont regardés médusés…J’ai pris Sylvie à part et je lui ai demandé de bien vouloir éteindre son mégot et que ce n’était pas très sérieux de fumer devant les soutiens, en plus d’être enceinte…

Bref, nous avons rejoint le groupe pour commencer à visionner les montages vidéos qui étaient censés être prêts.

Elle s’est mise à chercher dans ses CD et des clés USB les témoignages de ses enfants (pendant 10min). Je comprends à ce moment-là que le montage n’a pas été fait.

Après 10 minutes où elle a engueulé son ami Cédric pour retrouver telle ou telle vidéo, elle en trouve enfin une où ses enfants parlent… de trousses prises par les éducateurs, où l’on peut entendre Sylvie leur crier dessus pour leurs faire dire des choses.

Au bout d’un moment les gens ont commencé à partir, voyant bien que ça ne rimait à rien…On arrête tout et on s’excuse.

Nous sommes donc partis manger avec Sylvie qui me redit qu’elle s’est faite inséminer à l’étranger (ce qui est impossible vu le prix et son état de santé). Je comprends à ce moment qu’elle nous cache quelque chose.

Cela ne nous regardait pas, c’est sa vie, mais nous lui avons dit que stratégiquement, au vu de son combat pour récupérer ses trois enfants, de sa situation de logement (studio) et de ses soucis avec l’ASE, ce n’était peut-être pas le bon moment pour se faire inséminer.

Nous repartons donc de Paris vers le sud de la France (06) avec le goût amer de s’être fait enfumer dans les grandes longueurs…

LE LENDEMAIN DE LA CONFERENCE

Le lendemain, que voit-on sur Facebook ? Sylvie qui écrit :

« Wanted Pedo sont comme des enfants, quand ils ne veulent plus jouer avec un jouet, ils le casse ».

Je prends mon téléphone afin de parler avec Sylvie et de savoir ce qu’il se passe, mais elle ne prend pas la peine de répondre. Je lui laisse donc un message vocal afin d’en savoir davantage.

Elle ne me rappelle pas mais remet un post sur FB :

« Wanted Pedo sont des imposteurs, ils s’attaquent aux familles victimes ».

Une amie de Sylvie m’appelle en me demandant pourquoi je vais dire à tout le monde que Sylvie s’est faite inséminer.

Je lui réponds que je ne le dis pas à tout le monde pour commencer, et que c’est Laroots elle-même qui nous l’a appris.

Son amie me dit que Sylvie ne pouvait pas m’avoir dit cela, puisque tout le monde savait qu’elle avait couché avec un de ses amis bourré et qu’elle est tombée enceinte par accident.

Je comprends qu’elle nous a mené en bateau, qu’elle nous mentait sur beaucoup trop de choses, pour qu’on puisse lui faire confiance et prendre sa parole au sérieux.

D’autant que nous n’avions toujours aucune pièce de son dossier puisqu’elle se l’était soit disant fait “voler”.

Sylvie est une personne qui, pour se sortir d’un mensonge, doit en raconter un autre à une autre personne. Et ainsi de suite…

Elle doit sans cesse arriver à se faire passer pour ce qu’elle n’est pas, c’est à dire une personne et un parent responsable.

Mais revenons sur le lendemain de cette conférence. Laroots se met de concert avec Yan LOPEZ et le rejoint officiellement sur les réseaux sociaux pour nous insulter, nous diffamer et ce depuis 5 ans.

Notons au passage qu’elle « militait » depuis des années avec lui. Mais ça elle s’était bien gardée de nous le dire alors que ce dernier nous insultait sur la toile pendant qu’on aidait Sylvie…
De nombreuses versions sont sorties de leurs bouches, toutes plus fausses les unes que les autres.

Sylvie a même été jusqu’à raconter que nous avions fait placer ses trois enfants parce que nous avions « torpillé » son dossier alors que notre association n’existait même pas au moment du placement des ses enfants…

De plus, une vidéo démontre que c’est Sylvie elle-même qui avait demandé le placement, parce qu’elle était « fatiguée ».

LIVE DE REVOFSOCIETY DE JUILLET 2019 AVEC SYLVIE HEFFINGER, YAN LOPEZ ET MATHIEU CHAMPEL ALIAS “EL PROFESSEUR POMPOM”

Comme cette version était facilement démontable, elle « s’amuse » maintenant à aller jusqu’à dire très récemment (en juillet 2019) dans une vidéo avec la chaine Youtube « REVOFSOCIETE », Mathieu Champel alias “El Professeur POMPOM” et Yan LOPEZ (le pédophile actuellement incarcéré), que nous lui avons conseillé d’avorter et tenez-vous bien, que nous lui aurions souhaité que son enfant se fasse (je reprends ces PROPRES MOTS) :

« sodomiser dans un réseau franc maçon ».

Rien que ça !

Bien évidemment ces accusations sont infondées et improuvables (comme tous les mensonges qu’ils ont pu dire pour tenter de se dédouaner). Ces propos gravissimes sont répétés lentement et surement par RevoFSociety et Mathieu CHAMPEL alias “El Professeur Pompom”.

Autre mensonge de Sylvie, durant ce direct, quand une personne lui demande où se trouve le père du petit.

Elle répond : « qu’il est pervers narcissique, dangereux, puis qu’il est perché.. qu’il ne faut pas parler du père, qu’il n’existe pas, qu’il n’est pas là aux audiences, qu’elle ne sais pas où il est … Qu’elle serait partie avec le petit suite à un comportement dangereux:

« J’ai écarté le père parce qu’il est dangereux et il aimait l’argent, donc le réseau aurait très facilement pu le retourner, avec un boulot, une bonne situation ou un paquet de fric »

Surprenant passage … Étant donné que le père biologique n’a pas reconnu le petit et qu’il a été reconnu par un ami de Laroots suite à sa demande. 

Oui, Laroots cherchait un père pour son fils car elle ne souhaitait pas qu’il grandisse sans père. Donc elle était prête à faire reconnaître son fils par un ancien membre de notre association qu’elle ne connaissait que depuis quelques semaines en 2014.

Le membre a bien évidemment refusé et m’en a fait part plus tard, après les histoires que Sylvie avait faites sur les réseaux sociaux. Il s’était tu, car il pensait que nous ne l’aurions pas cru tellement sa demande était « folle ».

Bref, en l’espace des quelques semaines où nous avons suivi « l’affaire Sylvie Heffinger » milieu d’année 2014, elle nous en aura fait voir de toutes les couleurs, sans parler des mensonges, changements de version et méchanceté … D’où notre désolidarisation de son dossier.

Nous avons tout de même le droit de choisir pour qui on investit notre temps et notre énergie. Quand on nous ment, qu’on nous diffame, la confiance est plus que rompue. Cela aurait pu s’arrêter là, chacun sa route, sauf que depuis 2014 avec son ami pédophile Yan Lopez, ils nous diffament, insultent et ont même été jusqu’à faire des montages pornographiques (d’une qualité grossière) avec les visages de certains de nos membres qu’ils avaient récupérés sur des vidéos de nos manifestations.

Ces photos truquées ne sont restées qu’une heure sur les réseaux sociaux, nous les avons conservé pour prouver leur acharnement et harcèlement contre nous. C’est pour vous dire jusqu’où ont été ces dégénérés…

Donc nous avons été plutôt sympas avec ces immondes personnages, jusqu’à que la coupe soit pleine.

Leurs manœuvres servent à faire peur aux militants, aux familles qui ont besoin d’aide et à mettre du répulsif autour de nous en se faisant en plus passer pour de « pauvres victimes » de notre association.

Ils ont exactement les mêmes méthodes de défense que les pédophiles dans les tribunaux : Inversion accusatoire, mensonges, manipulations et calomnies.

Un autre petit exemple qui est très parlant quand on dit lutter pour récupérer la garde de ses trois enfants placés abusivement (comme nous l’avons vu, ce n’est pas du placement abusif mais un placement à la demande de Sylvie).

En 2016, Sylvie publiait sur son compte Facebook qu’elle avait demandé de l’aide à l’ASE pour payer l’hôtel où elle résidait à l’époque, car une dame le finançait toute seule. Comment demander de l’aide à l’ASE quand ses trois premiers enfants sont placés depuis 7 ans !? Elle ne s’est pas dit, avec l’ASE dans les jambes, qu’il pouvait avoir un risque qu’ils se penchent sur le cas du dernier ? Incompréhensible quand on dit se battre contre l’ASE !

Quand Laroots remerciait l’éduc de l’ASE | Publication 9/09/2016

 

Sylvie crie au complot en parlant du Trollbook où figure son ami Yan LOPEZ (qu’elle protège depuis de nombreuses années, sûrement pour continuer à avoir son aide financière).

CONCLUSION

Maintenant Sylvie, après 5 ans de diffamations et d’allégations mensongères à notre encontre, tu y es enfin sur le Trollbook pour cette nouvelle année.

Tu peux crier tant que tu voudras, notre patience a eu ses limites. Les mises à jour seront faites en temps et en heure, on ne laissera plus rien passer.

Maintenant si vous regardez leur « parcours » en 10 années de militantisme ils n’ont fait que diffamer les personnes qui les ont aidés et ne parlent de rien d’autres que D’EUX au passage.

ILS NE DENONCENT ABSOLUMENT RIEN ET ILS ONT PLUS “DENONCÉ” WANTED PEDO EN 5 ANS QUE QUOIQUE CE SOIT D’AUTRE, Y COMPRIS LEUR DOSSIER.

Ils ont envoyés, et cela pendant des mois durant, sans relâche aux personnes qui suivaient notre page, aux journalistes, aux familles, à nos membres … des messages groupés en M.P, sur des groupes fermés Facebook. Ils ont ouvert de multiples pages (dont Wanted Pecno) encore disponible !! Si vous pouvez signaler cette page pour « harcèlement » et « fausse page » au passage, je vous remercie par avance.

Il était donc temps de vider notre sac publiquement car cela n’a que trop duré.

Nous nous devions finalement de faire un droit de réponse pour remettre les pendules à l’heure.

Honneur Force et Courage.

Pour en savoir plus sur Yan Lopez le pedo :

https://wanted-pedo.com/bis/le-sinistre-personnage-yan-manuel-lopez-alias-ribelo-infanoj/

 

Tout ce petit monde a été soutenu par Fabrice Kemmeh (alias Mister Fabio, membre et DJ chez l’Enfant Bleu), à partir de septembre 2017. Fabio qui avait à l’époque une centaine de page d’après ses dires, il a mis en avant toutes les allégations mensongères des deux individus cités plus haut (ainsi que celles de Mireille Chemin), puis a mis administrateur Yan Lopez de certaines de ses pages. Entre pourris ils s’entendaient bien … 

D’ailleurs Fabio, ça te fait quoi de t’être associé à LOPEZ le pedo ?

https://wanted-pedo.com/bis/debunkage-de-fabrice-kemmeh-alias-mister-fabio-benevole-chez-lenfant-bleu/

 

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp