Russie | Un enfant disparu a été retrouvé dans le sous-sol de Dmitry Kopylov

non

Catégories :

Mots clés :

L’homme s’était vanté de posséder un garçon via un réseau de pédopornographie !
Dmitry Kopylov, 26 ans, a été arrêté et est accusé d’avoir abusé sexuellement de l’enfant et de l’avoir enfermé dans une cave pendant des semaines. Par le passé, l’homme aurait déjà enlevé une fille.

Un garçon de 7 ans, disparu depuis 52 jours, a été retrouvé dans le sous-sol d’un « pédophile présumé »: «Nous sommes submergés par les émotions»

Un garçon de sept ans, qui avait disparu depuis septembre en Russie, semble avoir été enfermé dans un bunker pendant plus de cinquante jours par un pédophile présumé.

Par le passé, l’homme interpellé aurait déjà enlevé une fille, rapidement retrouvée.

L’enfant a été libéré par des unités spéciales de la police après une fouille minutieuse de la maison dans laquelle il était.

Un garçon de 7 ans, disparu depuis 52 jours, a été retrouvé dans le sous-sol d’un « pédophile présumé »:

L’enfant, originaire du village de Gorki, a disparu sans laisser de traces en septembre, au grand désespoir des parents.

Dmitry Kopylov, 26 ans, a été arrêté et est accusé d’avoir abusé sexuellement de l’enfant et de l’avoir enfermé dans une cave pendant des semaines.

Des images choquantes de cette pièce ont été diffusées par la police russe. Un lit dans une pièce vide.

Sur la base d’un tuyau via Interpol et une enquête sur le Darkweb (où Dmitry s’était vanté de posséder un garçon via un réseau de pédopornographie), le suspect et l’enfant ont été retrouvés.

Lors du raid de l’unité spéciale, le garçon était assis sur les genoux de l’homme.

Les forces spéciales ont brisé une fenêtre pour entrer.

Le garçon, soulagé, aurait éclaté en sanglots.

L’enfant a retrouvé ses parents.

Le père, expliquait à un journal local :

« Nous sommes submergés par les émotions. Il a enfin été retrouvé ».

Selon les informations diffusées dans un premier temps, la victime, dont l’identité n’a pas été dévoilée, serait indemne, le père de l’enfant ayant confirmé que le petit est en bonne santé et qu’il n’a pas perdu de poids. Des psychologues devaient aider le garçon et sa famille à surmonter l’expérience traumatisante.

Le cadet de quatre enfants avait été enlevé le 28 septembre, dans le proche village de Gorki, alors qu’il marchait vers son domicile à sa descente du bus scolaire, sur un trajet d’à peine 200 mètres.

Des recherches menées par la police, l’armée et des volontaires n’avaient rien donné.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp