Poupées Sexuelles | A l’image d’une société malade – Prise de conscience citoyenne

non

Et maintenant ?
Toujours en attente d’une réelle considération du fléau de la pédocriminalité

Une meilleure compréhension et visibilité de la pédocriminalité dans notre société ?

 

La récente mobilisation citoyenne contre les poupées sexuelles pour pédophiles, vendues entre autres par Amazon, est-elle le signe d’un plus grand éveil du peuple sur le fléau de la pédocriminalité ?

Contextualisons :

Le 14 août 2020 nous publions l’article suivant : Wanted pedo/poupées sexuelles/Amazon France

L’information est relayée vitesse grand V par de nombreuses personnes, associations, collectifs et citoyens.

Nombreuses également sont les personnes qui font la démarche individuelle et citoyenne de contacter Amazon pour exiger le retrait de ces produits.

La même démarche, cette fois-ci collective via une pétition à l’initiative d’un particulier, (30 000 signatures environ) est également transmise au géant de la vente en ligne.

Le 16 août, soit 48 heures plus tard, les principaux produits de ce type sont retirés de la plateforme Amazon.

Le 17 août, Adrien Taquet, Secrétaire d’État chargé de l’enfance et des familles, publie un post sur twitter :

« Suite aux alertes des associations que je remercie, j’ai demandé à Amazon France de mettre fin à la commercialisation sur leur plateforme de poupées sexuelles à l’effigie d’enfants », « ce qu’Amazon France a immédiatement fait en s’engageant à rester vigilant

De notre côté nous préférons saluer tous les citoyens qui ont exprimés leurs voix auprès d’Amazon, notons au passage que monsieur Adrien Taquet ne cite pas notre association, pourtant à l’origine de l’article.

Plusieurs médias relaient ensuite l’information :France soirFrance Inter, Konbini News, 20 minutes, BFM …

Précisons que Wanted Pedo avait déjà alerté plusieurs fois depuis 2016 sur la commercialisation de ce type de sex toys, en relayant la presse quotidienne :

Wanted Pedo/poupées sexuelles/Japon

Wanted pedo/poupées sexuelles/Norvège

Wanted pedo/poupées sexuelles/Suisse

Wanted pedo/poupées sexuelles/Canada

Wanted pedo/ poupées sexuelles/Royaume-Uni

Aujourd’hui les différentes plateformes de vente proposant ce type de sex toys également (eBay, Cdiscount, Ali Express, Alibaba) ont fait le ménage avant de faire le buzz eux aussi (un bel exemple de pouvoir citoyen, bravo à tous).

On peut cependant encore trouver ce type d’article :

Produit proposé sur la plateforme eBay

On vous laisse vous faire votre propre opinion …

Tétine pénis eBay

Sources : eBay1 / eBay2

Pour signaler ces objets, veuillez suivre ce lien ==> Internet Signalement Gouv

Un petit mot tout de même sur le second article, la tétine-pénis (mettre un trait d’union entre ces deux mots m’écorche les doigts), à la fois présentée comme un gag ET comme (je cite) “une sucette pour l’éducation sexuelle”.

Est-ce vraiment avoir l’esprit mal tourné et paranoïaque que de le comprendre comme : “entraînement avant le vrai” ?! Sachant pertinemment que ce type d’agression se pratique véritablement. (oui dès le plus jeune âge, nous sommes désolés, mais c’est un fait et ce ne sont pas des cas isolés).

Quand la DCPJ “s’emmêle” :

Suite à cet article Wanted Pedo/poupées sexuelles/Amazon France, nous avons eu la surprise de recevoir une demande émanant de la DCPJ (Direction Centrale de la police Judiciaire) nous demandant de retirer l’article, car celui-ci présentait selon eux : “des représentations de mineurs présentant un caractère pornographique”.

Les produits réels présentés par ces photos étaient en vente libre et accessibles depuis plusieurs années.

Aussi, le fait de les présenter tels quels suivait notre intention de sensibiliser sur une réalité.

Cependant, nous entendons l’argument et choisissons la collaboration en floutant les photos, quelques heures seulement après avoir reçu la demande de retrait de l’article.

Il n’empêche que le 19 août au matin, notre site est désactivé et rendu inaccessible, pour le public mais également pour nous tous en interne.

Après plusieurs échanges par emails, nous parvenons à faire réactiver notre site en début de soirée.

 

Un éveil des consciences sur la responsabilité citoyenne ?

L’ampleur de la pédocriminalité en France est méconnue du grand public.

Et pour cause, outre le tabou par pudeur, dégoût, peur et mécanismes de rejet, l’omerta dans les médias traditionnels est d’une efficacité redoutable, et ce depuis très longtemps !

L’écart entre la réalité et l’imaginaire collectif s’est donc largement creusé, malgré les efforts d’information et de sensibilisation des différentes associations, collectifs et témoignages individuels.

Cela a le double désavantage aujourd’hui de créer un sentiment d’insécurité (puisque effondrement de fausses croyances et de repères) pour les personnes qui en prennent conscience, ainsi que de paraître irréel pour les personnes qui refusent d’en prendre conscience…

De notre point de vue, les poupées vendues par Amazon sont un exemple parmi tant d’autres d’un problème idéologique beaucoup plus profond et ancré dans notre société.

C’est révélateur de pratiques, certes, mais également d’une inclusion de la déviance sexuelle dans l’espace public, dans le quotidien.

 

La réalité dépasse la fiction

Nous tenons à insister sur le fait que chaque jour de vrais enfants se font violés et que, NON, la justice ne les protège pas !

Nous comprenons que chacun puisse croire en la Justice de son pays et avoir confiance en elle.

Mais la réalité est toute différente et nous en sommes les premiers navrés !

Il n’y a aucune volonté revendicative ou de désir d’affrontement, seulement un cri d’urgence à entendre les enfants, ceux que nous entendons depuis plusieurs années maintenant, et ceux que nous n’entendons pas parce que nous ne sommes pas assez nombreux.

Fouillez sur notre site, nous partageons notre expérience et notre expertise sur le fonctionnement de l’Etat et la non-protection des enfants, avec des centaines de dossiers à l’appui.

Et c’est par lucidité acquise concernant le système judiciaire, que nous en appelons à la conscience citoyenne et au coeur de chacun.

Là, c’est pour des poupées que ça a fait le “buzz”, renseignez-vous, informez-vous, car de VRAIS enfants ont besoin de vous !

Tant que nous déléguons notre droit de regard, nous déléguons aussi notre pouvoir citoyen et notre pouvoir d’action, qui pourtant est très efficace, lorsqu’assez de personnes osent se lever.

Nous savons que c’est une corde sensible et un sujet difficile ; sachez que nous aussi nous avons pleuré et que nous aussi nous avons vomi.

Le mot de la fin à Maxime Montaut, le président de l’association :

 

Merci pour vos partages, vos signalements ainsi que votre implication.

Ne rien dire c’est accepter, ne rien faire c’est cautionner !

L’équipe Wanted Pedo

 

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp