Nîmes | Le footballeur Sidy Sarr accusé de relations avec 2mineures

non

Une version confirmée par le suspect qui risque très gros dans cette affaire.
C’est une sombre affaire qui touche le club du Nîmes Olympique depuis quelques heures. Un joueur de l’effectif est soupçonné d’être engagé dans une affaire de « prostitution de mineurs. »

Actualistaion du 21 octobre 2021 :

Le joueur de Nîmes olympique suspecté de relations sexuelles tarifées avec deux mineures a été déféré ce mercredi 20 octobre devant un magistrat du tribunal judiciaire de Nîmes.

L’homme dont le nom n’a pas été révélé officiellement est interrogé par les policiers de la Sûreté départementale pour avoir eu recours à mineures lors d’une partie carrée qui se serait produite durant le week-end.

Le jeune homme a été placé en garde à vue, lundi 18 octobre, en fin d’après-midi pour être entendu sur des soupçons de relations sexuelles avec deux mineures s’adonnant à la prostitution. Les faits se seraient produits vendredi dernier à Nîmes.

L’affaire aurait émergé avec le dépôt de plainte de ce joueur de foot qui a signalé à la police le vol de son Audi Q3. Les investigations des policiers auraient permis de remonter jusqu’à deux femmes de 17 ans suspectées d’être impliquées dans le vol de l’Audi Q3.

Une troisième jeune femme, âgée de 18 ans, aurait également participé au vol de la berline. Elle est suspectée de proxénétisme aggravé. Son cas a d’ailleurs donné lieu à une audience de comparution immédiate mardi après-midi ce mardi devant le tribunal correctionnel.

Dans le box des détenus, la jeune femme de 19 ans, suspectée d’avoir participé au vol de la voiture du footballeur, était jugée hier en comparution immédiate. Elle explique que ce soir-là avec ses deux copines, elles avaient pris du gaz hilarant, fumé du shit.

Face au juge Perez, elle révèle avoir pris la clé de l’Audi pour la donner à sa copine mineure “qui l’a cachée entre ses seins”. Dans la soirée, la voiture a ensuite été transportée à la Zup où les jeunes voleuses voulaient négocier la vente du Q3. Mais à la galerie Wagner, des lascars auraient essayé de s’emparer de la berline provoquant la panique du trio de jeunes filles (dont une qui a disparu).

La prévenue aurait ensuite appelé la police pour dire où se trouvait l’Audi. Le procureur Bertrand a détaillé les antécédents judiciaires de la suspecte avec des condamnations devant le tribunal pour enfants mais aussi en correctionnelle.

Il a requis six mois ferme. Ce qui a provoqué une vive irritation de Me Marine Santimaria, l’avocate d’Ilhame A., qui a stigmatisé la trop grande sévérité des réquisitions pour une très jeune adulte. Elle écope de six mois avec sursis probatoire.

Pour leur part, les deux mineures auraient reconnu en partie leur implication dans le vol de la voiture, elles ont aussi indiqué avoir participé à une partie fine avec le joueur de foot.

L’âge des jeunes femmes a conduit le procureur à ouvrir une enquête sur le recours à de la prostitution de mineures. Le parquet des mineurs a confié le dossier à la sûreté départementale du Gard qui a placé en garde à vue ce joueur de sportif âgé de 25 ans.

Selon nos informations, l’homme aurait reconnu son implication dans les faits reprochés, à savoir des relations sexuelles consenties et tarifées avec deux mineures âgées de 17 ans.

Les investigations de la police doivent établir dans quelles circonstances, le footballeur a pu entrer en contact avec les jeunes femmes.

Une source proche du dossier note que :

“Il s’agit d’actes sexuels tarifés mais les deux mineures ne sont pas véritablement des prostituées”.

D’autres aspects de l’affaire doivent être vérifiés par les policiers, a-t-on appris hier. En fait, le caractère impromptu ou préparé des relations sexuelles constituerait un des éléments à vérifier. Hier après-midi, la garde à vue du footballeur a été prolongée.

Son cas pourrait donner lieu ce mercredi à une présentation devant un magistrat du tribunal judiciaire de Nîmes. Un juge d’instruction pourrait être désigné. De son côté, la direction de Nîmes olympique semble suivre l’évolution de l’affaire avant de se positionner.

L’homme peut être remis en liberté à l’issue de sa garde à vue et l’enquête continue. Le suspect peut également être déféré et convoqué en justice devant le tribunal correctionnel si le dossier est assez solide juridiquement.

Le parquet de Nîmes peut aussi choisir de confier le dossier à un juge d’instruction. Ce qui signifie que le joueur peut être mis en examen pour les faits qui lui sont reprochés. La nature consentie des actes sexuels (avec des mineures de 17 ans) semble exclure une demande de placement en détention à l’issue d’une éventuelle mise en examen.

Ce mercredi, le nom de Me Khadija Aoudia, était évoqué comme l’avocate du joueur. Mais cette information n’était pas confirmée officiellement à ce stade de la procédure qui est suivie personnellement par Eric Maurel, le procureur de la République de Nîmes.

En milieu d’après-midi, le joueur de football a été transféré par la police vers le palais de justice. Les policiers ont emprunté la souricière qui permet d’accéder au tribunal par un couloir sécurisé et à l’abri des regards et des journalistes présents en nombre lors de ce transfert où l’on aperçu la jeune femme de 18 ans qui était dans le box des détenus du tribunal mardi 19 octobre pour sa participation au vol de l’Audi Q3.

Selon nos informations, deux délits seraient reprochés au footballeur. Primo d’avoir eu recours à de la prostitution de mineures (cinq ans encourus). Secundo l’organisation de réunion comportant des exhibitions ou des relations sexuelles auxquelles un mineur a pu participer ou assister.

La suspecte de 18 ans est pour sa part visée par des soupçons de proxénétisme aggravé (par la prostitution de mineures), en l’occurrence d’avoir eu une démarche active dans l’acte prostitutionnel des deux mineures, la peine encourue est de sept ans.

Le parquet des mineurs aurait requis la mise en examen des deux suspects pour ces motifs. Aucune information n’a filtré sur d’éventuelles demandes de placement en détention. Mais une demande d’incarcération semble exclue à ce stade de l’affaire. Le juge d’instruction est actuellement en train d’interroger les deux suspects.

 

Article du 20 octobre 2021 :

Selon les informations recueillies par Objectif Gard et le Midi Libre, un membre de l’effectif nîmois a été arrêté par les policiers de la Sûreté départementale, lundi.

Il est soupçonné d’avoir eu « recours à la prostitution de mineurs ».

Le joueur interpellé aurait déclaré le vol de son véhicule par deux mineures.

Ces dernières auraient ensuite indiqué avoir eu des relations sexuelles avec lui, en échange d’argent.

Une version confirmée par le suspect qui risque très gros dans cette affaire.

Selon la loi, il pourrait écoper d’une peine de 3 ans d’emprisonnement ainsi que 45 000 euros d’amende si le mineur est âgé de plus de 15 ans.

S’il est âgé de moins de 15 ans, la peine peut aller encore plus loin avec 7 années et près de 100 000 euros d’amende.

On ne connaît pas pour le moment l’identité du joueur nîmois.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp