Marseille | Un enseignant mis en examen pour corruption de mineure et agression sexuelle

non

Son ancien professeur l’avait embrassée et avait procédé à des attouchements sur elle
Illustration
Ce sont les parents qui ont informé la police et la justice. Ils ont déposé une plainte lundi contre un enseignant de 51 ans.

Le parquet de Marseille n’a pas traîné.

Munie du rapport de police, la procureure de la République a ouvert une information judiciaire pour :

« Atteintes sexuelles sur mineure de plus de 15 ans par personne abusant de l’autorité que lui confèrent ses fonctions » et « corruption de mineure ».

Un juge d’instruction l’a rapidement mis en examen.

Devant le juge des libertés et de la détention, le représentant du parquet a requis son placement en détention.

La jeune fille, qui a eu 15 ans en avril, avait été prise d’une crise d’angoisse marquée par des vomissements. Inquiète, la mère avait convaincu l’ex-collégienne, aujourd’hui lycéenne, de se confier.

La jeune fille avait alors expliqué que, le matin même, avant de se rendre en cours, elle avait rendu visite à son ancien professeur d’histoire au collège. Selon son témoignage, celui-ci l’avait accueillie dans sa salle de classe, l’avait embrassée et avait procédé à des attouchements sur ses parties intimes.

En contact avec cet enseignant depuis deux ans, via l’application WhatsApp, l’adolescente a déclaré avoir consenti à une « relation sexuelle virtuelle » quelques jours avant les faits présumés.

Sur son smartphone, elle avait conservé la photo de lui en érection que l’enseignant lui avait envoyée. Les enquêteurs ont saisi l’image, ce qui a précipité la mise en cause du fonctionnaire de l’Éducation nationale.

Selon les déclarations de la mère à la police, sa fille et trois autres jeunes avaient été invitées par l’enseignant à un rendez-vous, auquel elle avait interdit à sa fille de se rendre. Avant de porter plainte, les parents ont téléphoné à l’enseignant, qui a nié entretenir des relations sexuelles avec son ancienne élève.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp