Loire | 12 ans de réclusion pour avoir mis enceinte sa belle-fille de 13 ans

non

La jeune fille était violée depuis octobre 2016 par son beau-père
Ce vendredi 12 novembre, la cour d’assises de la Loire a condamné un homme de 24 ans à douze années de réclusion criminelle. Le prévenu a ainsi été reconnu coupable de “viol incestueux sur mineur”, en ayant mis enceinte sa belle-fille alors âgée de 13 ans.

C’est un dossier particulièrement lourd qu’a eu à traiter cette semaine la cour d’assises de la Loire.

Était ainsi jugé un cas de “viol incestueux sur mineur” dont les faits ont débuté en octobre 2016.

À cette époque, rapporte Le Progrès, une jeune fille de 13 ans a commencé à subir des viols de la part de l’ami de sa mère.

En d’autres termes, l’adolescente aurait été abusée par son beau-père.

Ces viols à répétition auraient pu passer inaperçus si la jeune fille n’avait pas été mise enceinte.

Au printemps 2017, soit moins d’un an après les premiers viols, elle a ainsi donné naissance à un enfant.

Devant la précocité de cet accouchement au regard de l’âge de la mère, un test génétique a été effectué sur le bébé fraîchement né.

Il est apparu que son père n’était autre que le beau-père de sa mère.

Un homme qui, en plus d’avoir violé sa belle-fille, n’aurait donc vraisemblablement utilisé aucune protection dans ces actes.

Devant la justice, l’avocat général a réclamé seize ans de réclusion criminelle et dix ans de suivi socio-judiciaire à l’encontre du prévenu.

La cour d’assises, qui procédait à ce jugement à huis clos, s’est voulue moins sévère dans sa décision.

Il a ainsi été jugé que l’homme de 24 ans devait être condamné à douze années de réclusion criminelle, une peine assortie de six ans de suivi socio-judiciaire.

Il n’est pas précisé si le prévenu avait plaidé coupable.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp