Évry-Courcouronnes | Un multi-récidiviste agresse une ado dans un centre commerciale

non

Déjà condamné en décembre dernier pour tentative d’agression sexuelle
Illustration
Un trentenaire a agressé sexuellement une jeune fille de 15 ans dans le centre commercial d’Évry-Courcouronnes (Essonne) la semaine dernière. L’homme est alcoolique et récidiviste.

Les faits se sont déroulés la semaine dernière à l’intérieur du centre commercial d’Évry 2 à Évry-Courcouronnes (Essonne).

Sous alcool, l’homme lui caresse les fesses

En pleine journée, la victime, une adolescente de 15 ans, se balade dans l’Agora (autre appellation du centre commercial).

Alors qu’elle regarde les horaires de trains sur son téléphone pour rentrer chez elle, elle remarque un homme en face d’elle.

Ce dernier, que la jeune fille affirme avoir croisé quelques heures plus tôt, se rapproche de plus en plus, la tête baissée.

La mineure recule plusieurs fois jusqu’à être coincée par un mur.

Faisant semblant d’être au téléphone avec quelqu’un pour l’éloigner, elle explique ne plus pouvoir bouger.

Son agresseur, fortement alcoolisé, en profite alors pour lui caresser les fesses avec sa main.

La victime, apeurée, se défend en le frappant deux fois avant d’appeler sa famille.

Pendant ce temps, l’homme en profite pour prendre la fuite.

Un trentenaire déjà condamné pour agression sexuelle

Interpellé peu de temps après, le suspect est connu des services de police.

Âgé de 35 ans, il a déjà été condamné à 21 reprises, le plus souvent pour des faits liés à une forte consommation d’alcool.

Après plusieurs passages en prison pour vols, violences ou menaces de mort sur sa conjointe, le trentenaire a été condamné à 6 mois d’emprisonnement en décembre dernier pour tentative d’agression sexuelle.

Sorti au mois de mars, il aurait recommencé et serait actuellement sous contrôle judiciaire.

« Je suis angoissée dès que je sors »

Pour expliquer son geste, l’homme parle de son addiction à l’alcool:

« J’étais chez moi, j’avais bu et pris mon traitement médical en même temps. Je suis juste sorti voir des amis. Ce n’était pas prémédité »

Suivi depuis huit ans par un psychiatre, le prévenu a été placé sous curatelle renforcée.

L’adolescente, déjà victime d’une agression avant celle-ci, souffre d’un stress aigu et d’une certaine fragilité selon une expertise psychologique.

Devant le tribunal elle déclare:

« Je suis angoissée dès que je sors. Je fais beaucoup de cauchemars et j’y repense tout le temps »

Récidiviste, l’homme écope d’une peine de 18 mois de prison ferme (un an et six mois de sursis révoqués) avec maintien en détention.

Il doit également indemniser la jeune fille de 780 € pour préjudice matériel et de 1 500 € pour le préjudice moral.

 

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp