Etats-Unis | L'actrice Marisol Nichols a aidé le FBI en infiltrant un réseau pédophile pendant 6 ans: elle témoigne

Marisol Nichols a mené une double vie durant 6 ans. L’actrice de 46 ans, connue pour son rôle dans la série Riverdale, a également infiltré, pour le FBI, des réseaux de trafic sexuel des enfants

Mandatory Credit: Photo by John Salangsang/REX (10459706ax)
Marisol Nichols
‘Doctor Sleep’ film premiere, Arrivals, Regency Village Theatre, Los Angeles, USA – 29 Oct 2019/Rex_DoctorSleep_10459706AX//1910300315

Elle vient de le révéler dans une interview à Marie Claire, en annonçant qu’une série allait voir le jour sur base de son travail.
Dans cet entretien, elle explique qu’elle a été agent du FBI bénévolement depuis 2012. Pour infiltrer les réseaux, elle s’est inscrite sur une application utilisée par des pédophiles. Elle a feint être la maman d’un enfant qu’elle voulait prostituer. Elle a utilisé ses talents d’actrice, notamment pour imiter des voix au téléphone.

“Si les bonnes personnes ne connaissent pas ce qu’il se passe, cela continuera à se produire parce que les bonnes personnes sont les seules qui peuvent faire quelque chose contre ça.

Ce sont les seules qui, lorsqu’elles sont confrontées à l’inhumanité, essayeront de l’arrêter.

Nous devons essayer. Même si ça ne marche pas”,

«Je cours après ces gars parce que selon moi, ce sont les plus dangereux. Ce ne sont pas les plus simples à chasser et pourtant, ils sont partout»,

a-t-elle expliqué à Marie Claire
La comédienne a pris part à plusieurs opérations aux Etats-Unis et à l’étranger pour alerter les parents et les enfants sur les dangers de réseaux sociaux qui peuvent amener des mineurs à des prédateurs.
Marisol Nichols a un jour infiltré une “fête sexuelle avec des enfants”. Elle se souvient :

“Ces gars ont l’air de gens normaux, mais quand j’ai vu leurs yeux s’illuminer lorsque j’ai appelé un mineur, j’ai voulu leur donner un coup de pied dans les couilles et les tabasser”,

explique-t-elle. Selon elle, ils avaient l’air

d’”hommes de 38 ans qui ressemblaient à des agents immobiliers”…

Le plus dur pour l’actrice, c’est aujourd’hui de regarder un homme sans voir un prédateur sexuel.

“C’est dur de se souvenir qu’ils ne sont pas tous comme ça”

, a-t-elle ajouté.
Mais elle ne préfère pas ne faire que sa de sa vie, sinon, elle “perdrait foi en l’humanité”, a-t-elle conclu.
Sony Pictures Television a acquis les droits de son histoire afin d’en faire une série dans laquelle elle jouera probablement son propre rôle.
Source : rtl.be

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp