COMMUNIQUE OFFICIEL DU M-UDC SUR L’AFFAIRE DE PEDOPHILIE AU COEUR DE MONTREUIL

Nous condamnons fermement l’attitude irresponsable du maire de la ville de Montreuil Patrice Bessac, qui depuis le début de cette affaire a revêtu sa toge d’avocat pour défendre sans état d’âme l’école Jules Ferry, le personnel du centre aéré et usé de ses pouvoirs pour étouffer cette affaire criminelle.

13620888_1135916199806429_200739744627802782_n

Il est important de rappeler à l’opinion publique que le maire de Montreuil est l’officier de police judiciaire numéro 1 de la ville, il est le magistrat suprême de la ville et l’autorité politique, morale de Montreuil, ce qui autrement fait de lui le premier policier, et juge de Montreuil.

Cependant lors du rendez-vous de la famille et du collectif auprès du maire, le maire affirme à la vingt deuxième minute de la discussion je cite: Je ne suis pas juge d’instruction, j’ai ne pas à ma disposition la brigade des mineurs et les services du procureur!

Alors que Dominique Attia chargé de la petite enfance à la mairie de Montreuil et par conséquent chargé de recrutement des personnes douteuses et dangereuses présente lors du rendez-vous, affirmait dans un communiqué je cite : Le commissaire de police chargé de l’enquête m’a permis de dire que les marques sur le corps de l’enfant, entendons par là, les séquelles et déchirure causés par la pénétration anale ne relève pas d’une agression sexuelle!!!

A la première minute de ce rendez-vous haut-susmentionné, le maire déclarait à la famille que je comprends votre douleur et j’en compatis! Comment supporter des insultes pareils alors que ce dernier n’a cherché ni à voir la famille, ni s’en tenir de l’état de santé de l’enfant victime!

Nous avons depuis le début de cette affaire exprimé notre inquiétude sur les multiples tentatives du maire et de son entourage de vouloir étouffer cette affaire criminelle qui n’est sans doute pas la première dans cette école et dans ville de Montreuil, comme d’ailleurs l’affirmait aussi l’un de membre du personnel de l’UMJ ( Unité médical Judiciaire), je cite:

Nous ne sommes habilités qu’a cherché les MST et pas plus!

Il n’existe pas en France des analyses permettant de prouver s’il y a eu pénétration ou pas. Si la France ne dispose pas des moyens pour déterminé une pénétration anale , alors nous nous posons la question de savoir de quel service le maire tenait avant la conclusion de l’affaire qui se trouvait alors à l’étape préliminaire, la version selon laquelle les marques sur le corps de l’enfant victime ne relevait guère d’une agression sexuelle?

Et qui pourrait confirmé cette pénétration, si ce n’est d’abord les preuves probantes des traces des liquides blanchâtres sur le slip de l’enfant, la déchirure très avancée de l’anus aux testicules, le témoignage détaillé et bouleversant de l’enfant ou encore l’observation et la constations des parents dès les premières heures?

Le récent communiqué de la mairie de Montreuil vient de confirmer nos inquiétudes sur l’étouffement de l’affaire, un communiqué qui confirme le propos du commissaire de police de la ville de Montfermeil en détachement spécial pour cette affaire , remplaçant ainsi le premier commissaire de la ville de Montreuil qui délivrait des dérogations spéciales aux amies du maire comme Dominique Attia pour diffamé sur cette affaire, la quelle déclaration proférée devant les manifestants d’où le commissaire annoncé verbalement que cette affaire sera classé sans suite avant même que le bureau du procureur ne signifie cela par écrit à la famille, on comprend ainsi le procédé de la mairie et suivra une convocation non écrite de la police en l’encontre du père au commissariat de Montreuil, donc l’administration de la ville et de la police ne veulent plus laisser des traces écrites.

Nous qualifions ce communiqué de la mairie d’une provocation et d’une manœuvre dilatoire tendant à étouffer l’affaire surtout pendant ce temps ou s’ouvre les grandes vacances et annonçons notre volonté commune avec la famille de porter plainte contre le Maire de Montreuil pour non assistance en personne en danger, complicité et abus du pouvoir, contre la mairie de Montreuil pour incompétence dans le recrutement ayant entrainé des faits grave, contre la directrice de l’école maternelle Jules Ferry et le directeur du centre aéré intégré dans l’école pour négligence, complicité et manque de surveillance, contre le directeur du cabinet du maire pour agression verbale et menace sur le père et les personnes qui accompagnaient ce dernier, contre la FCPE(Montreuil) pour diffamation, calomnie a l’égard de la famille victime et contre le commissaire de police de Montreuil pour violation de secret de l’instruction, menace et injure .

Par ailleurs nous appelons a une mobilisation pacifique le vendredi 8 Juillet devant la Mairie de Montreuil à 14 H30, pour que Justice soit faite et pour barrer la route aux pédophiles et aux pressions politiques.

Pour tous ceux qui veulent soutenir la famille un lien est mis à votre disposition pour soutenir la longue bataille judiciaire qui va commencé .

UNITE DIGNITE COURAGE

Lien FB : https://www.facebook.com

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp