Bourg-Achard | Correctionnalisation de viol incestueux. Pas de prison pour le frère pédo !

oui

Pédocriminel En liberté

« Il a voulu rentrer son doigt »
photo d'une fillette de dos avec son nounours
Renvoyé devant le tribunal judiciaire d’Évreux mardi 9 novembre 2021 pour « agression sexuelle imposée à un mineur de 15 ans » et « corruption de mineur de 15 ans », le jeune majeur a écopé de dix mois de prison avec sursis.

À la barre, c’est un grand jeune homme au teint pâle, le visage lunaire, les cheveux mi-longs qui vient s’expliquer ce mardi 9 novembre 2021 devant le tribunal judiciaire d’Évreux qui l’a convoqué.

Il doit répondre d’agression sexuelle et de corruption de mineur.

En 2017 et 2018, le prévenu, tout juste majeur, il est né en 1998, vit dans une famille recomposée. Il cohabite à Bourg-Achard avec ses deux jeunes demi-sœurs âgées de 5 et 9 ans. Et quand les gamines lui demandent de jouer au papa et à la maman, il n’y voit rien de mal.

Sauf, que la plus jeune, après être restée sous la couette avec le prévenu, va se plaindre de douleur au sexe. Plus tard, entendue par une psychologue, l’enfant va déclarer :

« Il a voulu rentrer son doigt ».

Pour le mis en cause, rien de cela n’est vrai, il prétend que la petite affabule. Aucun des examens psychologiques ne révèle de problème particulier chez l’un ou l’autre. La maman de la jeune victime réclame via son conseil un dédommagement à hauteur de 5 000 €.

Le parquet fait part de ses doutes quant à la version du jeune homme et propose une peine de dix-huit mois de prison avec un sursis probatoire d’une durée de trois ans, comportant des obligations de soins, une interdiction de contact avec les mineurs ainsi que l’obligation d’indemniser les victimes.

Pour Me Delphine Bergeron-Durand :

« Cette petite est en admiration devant mon client et ne sait comment faire pour capter son attention ».

Dans son délibéré, le tribunal condamne le jeune majeur à dix mois de prison avec sursis et lui signifie son inscription au registre des délinquants sexuels. La maman et la petite sont indemnisées à hauteur de 2 500 €.

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp