« Stan Maillaud le magnifique » ou « Le Donnie Brasco de la lutte contre la Pédocriminalité »

Au commencement

À mes débuts dans la lutte contre la Pédocriminalité, j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreuses personnes. Celles-ci partageaient différentes opinions sur le couple « Stan Maillaud et Janet Seeman ».

S’agissant de Stan Maillaud, deux discours aux antipodes l’un de l’autre m’étaient majoritairement rapportés :

  • Le premier discours magnifiait Stan Maillaud et le qualifiait comme « L’héroïque sauveur des enfants ». Cette apologie était principalement relayée par des militants.
  • Le second discours tendait à mettre en lumière un dangereux mythomane à l’égo démesuré et au comportement irresponsable. Ce dialogue était surtout tenu par des familles de victimes et militants ayant eu affaire à lui.

Ne l’ayant jusqu’alors jamais rencontré, il m’était impossible d’avoir un avis tranché sur la question.

Souhaitant en savoir d’avantage, j’ai tout d’abord décidé de visionner l’ensemble de ses vidéos.

Dès les premiers visionnages, Stan Maillaud ne m’a ni inspiré confiance, ni courage.

Pour cause :

  • Il récitait d’une voix monocorde un discours manuscrit, très solennel et dépourvu de sincérité.
  • Le tout sur un ton autoritaire surjoué, à l’image de nos politiciens sophistes ou autre chef militaire.

 

M’imposant de juger sur pièce, malgré une première impression peu convaincante, je préférais attendre d’en savoir plus.

En 2015, suite aux attaques des trolls « Mireille Chemin », Yan Lopez et « Sylvie Heffinger » (alias« Larooth Soldjah »), le site internet de Stan Maillaud (« R.R.R ») a publié un article titré :

« Triples cartons rouge pour Wanted Pedo ».

Ne sachant pas si Stan Maillaud et Janet Seeman étaient encore aux commandes du site, et ignorant s’ils étaient réellement les rédacteurs de ce « torchon », j’ai officiellement invité le couple à me contacter par tous les moyens afin d’en savoir plus sur l’origine de cette publication.

La rencontre

Quelques semaines plus tard, alors que j’étais en déplacement sur Paris, j’appris que Stan Maillaud et Janet Seeman avaient sonné au siège de l’association à 22h passée !

N’étant pas sur place, des membres de l’association se sont occupés de les prendre en charge.

Prévenu de leur arrivée soudaine, j’ai aussitôt décidé de condenser mes rendez-vous de la semaine sur trois jours, afin d’écourter au maximum mon séjour.

Durant mes trois jours d’absences, les membres de WantedPedo m’ont informé qu’ayant appris que j’étais boxeur, Stan Maillaud avait manifesté à plusieurs reprises son empressement de vouloir s’entrainer avec moi afin disait-il : « de me remettre en forme ! ». Nous reviendrons sur ce détail plus tard…

À mon retour au siège de l’association, je pus enfin rencontrer nos deux « héros nationaux ».

Après nous être mutuellement salués, suivit sans attendre, un brossage dans le sens du poil à coups d’éloges et de félicitations relatives à l’étendue de notre mobilisation, ainsi qu’au travail « extraordinaire » que nous avions accompli jusqu’alors…

Leur prestation finie, je leur demandai de s’expliquer sur l’article mensonger paru à notre encontre sur le site internet « R.R.R ».

Ils se défendirent d’en être les auteurs, m’assurant ne plus avoir accès au site R.R.R depuis des années. Ils m’expliquèrent par la même occasion avoir organisé en 2012 la fausse disparition de Stan en vue de « réveiller la population ».

Je fus particulièrement dérangé par l’idée qu’ils n’aient eu aucun scrupule à manipuler leur auditoire afin d’encenser Stan Maillaud et d’entretenir son mythe, alors que des enfants disparaissent véritablement chaque jour…

À ce stade de notre rencontre, je penchais pour une divergence de stratégie et je me décidais à attendre de les connaître un peu mieux avant de me faire un avis sur leurs réelles motivations.

Une dignité au frais de la princesse

En tout et pour tout, Stan Maillaud et Janet Seeman sont restés à nos côtés plus de 2 mois. Le tout, à nos frais.

Qu’il s’agisse d’hébergement, de déplacements de courtes et de longues distances, de nourritures, de vêtements et même de soins dentaires, ils n’ont pas sorti un centime de leurs poches.

Stan et Janet à METATV

Petite anecdote :

En sortant de l’émission MetaTV avec Stan Maillaud et Janet Seeman, nous avons été percutés en ville par l’arrière, à plus de 100km/h par des jeunes conducteurs en état d’ivresse qui faisaient des rodéos.

Il s’en est fallu de peu pour que ma voiture soit totalement désintégrée, seul l’impact jante contre jante nous a sauvé de la désintégration.

PS : Bien que cette émission m’ait coûté la modique somme d’une voiture, je n’ai pas fait de vidéo pour pleurer ma peine à chaudes larmes et demander une contribution à nos fidèles internautes ! Dans ces temps troubles où tout est permis, et alors que beaucoup se seraient permis une telle extravagance – ceux-là se reconnaîtront, j’ai gardé cette mésaventure sous silence.

Un courage fugitif

Sur le plan médical, « Super Stan » semble être victime de paranoïa aigue très sélective.

En effet, Stan Maillaud semblait toujours profondément insatisfait de sa sécurité. Il n’avait de cesse de me reprocher mon manque de vigilance quant à sa sécurité. À n’en pas douter, il aurait certainement apprécié que des gardes armés se postent bénévolement devant le logement que nous lui avions fournit à titre gracieux.

Prétextant une arrestation ou un contrôle de police inopiné, il se refusait toujours à sortir. Même lorsqu’il s’agissait de venir s’entrainer avec moi. Il justifiait son refus par les 500 mètres à pied qui le séparait de mon club de boxe. Il s’avérait donc que son empressement à vouloir se remettre en forme avec un boxeur s’était subitement volatilisé.

Suite à notre accident de voiture, « Super Stan » refusa catégoriquement de prendre le train à cause des systèmes de vidéosurveillances à reconnaissance faciale qu’il disait présents dans les gares…

Le cheval de Troie

Après l’émission de MetaTV, il était question pour des membres de Wanted Pedo de couvrir les trois semaines de procès Outreau à Rennes.

À cette occasion, nous avons donc décidé de loger le duo chez des membres qui « idolâtraient » Stan Maillaud.

Ce faisant, trois jours avant le départ de Wanted Pedo pour le procès Outreau de 2015, un membre parisien m’informe d’une demande inhabituelle d’un membre de l’antenne Paca qui souhaitait être logé sur Paris avec un « couple d’amis ».

Connaissant la paranoïa de « l’Agent Spécial Maillaud » et sa phobie des transports, j’étais très surpris qu’il se risque à traverser la France avec des « novices », à ses yeux d’expert en sécurité.

J’apprendrai plus tard, qu’ils avaient justifié devoir se rendre à Paris pour refaire une émission chez MetaTV ; Lesquels nous ont formellement démenti cette information.

Comprenant donc qu’il y avait anguille sous roche, je décidai de contacter les membres de l’antenne Paca, qui m’avouèrent que Stan leur avait interdit de m’informer de ce voyage.

Je n’étais, d’après lui, « ni fiable, ni digne confiance » !

Abasourdi par cette annonce alors que nous leur avions offert le gîte et le couvert pendant plus de 2 mois – sans compter l’argent que des membres de l’association leur avaient donné –, je les informe de ma venue imminente pour entendre leur argumentaire de vive voix !

Le temps de raccrocher et de prendre la route, mon collègue me contacte 15 minutes plus tard pour m’informer que « Tic et Tac » ont pris la poudre d’escampette…

Mon collègue m’a remit une vidéo tournée l’avant veille par « Agent 1 et Agent 2 », qui lui avait donné pour consigne de la rendre publique après leur départ.

Dans cette vidéo jamais publiée, on voit un Stan Maillaud dans toute sa splendeur qui :

    • Crache sur notre association, à l’inverse des propos qu’il avait tenu quelques semaines auparavant sur MetaTV.
    • Divulgue l’identité d’un jeune du procès d’Outreau, que je logeais quelques jours avant de l’accompagner à son procès.
    • Divulgue l’identité de membres de ma famille.
    • Explique que créer une association est strictement inutile et qu’il faut plutôt fuir à l’étranger avec ses enfants.

Petite aparté concernant ce dernier point :

De notre point de vu, il faut d’abord se battre, médiatiser son affaire et mobiliser du monde, car une cavale pérenne s’avère risquée, contraignante et très coûteuse, surtout avec des enfants.

Revenons-en à notre petite histoire… En bref, Stan Maillaud n’avait plus qu’à donner une description de mon appartement pour parachever son travail d’indic.

Dès lors, plusieurs questions nous vinrent à l’esprit :

Pourquoi ce volte-face ? Où souhaitaient-ils conduire les membres de l’antenne Paca et pour quelle raison ? Quel était son objectif ?

Le temps faisant bien les choses, nous avons fini par comprendre que nos héros voulaient très certainement :

        • Entrer en contact avec un maximum de membres afin d’en retourner le plus grand nombre contre moi, et en apprendre le plus possible sur l’organisation de l’association.
        • Envoyer des membres sur une mission vouée à l’échec afin qu’ils tombent dans un guet-apens, et que le discrédit soit jeté sur l’association. Quant à lui, « Super Stan » s’en serait une nouvelle fois sorti in extremis, avant de disparaître à nouveau.
        • M’empêcher de soutenir et d’accompagner la victime d’Outreau que je logeais. Victime qui était une des clés de voute du deuxième procès qui se profilait.
        • Et bien évidemment, profiter de nous en nous faisant perdre un maximum de temps.

Cette tentative de sabordage tombait à point nommé.

Cassons le Mythe

À l’issue de nombreuses rencontres et suite à des témoignages tout aussi nombreux, il s’avère que TOUTES les personnes qui ont été en contact direct avec Stan Maillaud et Janet Seeman, ont eu à subir les frais de leurs frasques et autres stratégies calamiteuses.

Qu’il s’agisse de familles de victimes ou de militants, tous à l’unanimité s’entendent sur le fait qu’ils sont à fuir comme la peste.

Les témoins que je connais personnellement ont été soit condamnés en justice, soit privés de leurs enfants ou encore écroués après avoir été approché par Stan Maillaud.

Avec le recul, de nombreux éléments me permettent d’affirmer que « Stan Maillaud et Janet Seeman » :

          • Ne sont absolument pas des personnes investis à venir en aide aux victimes de Pédocriminalité.
          • Ont chacun le profil type de l’agent infiltré au profit d’une ou de plusieurs organisations mafieuses crapuleuses.
          • Sont adeptes de la supercherie, de la perfidie, du mensonge, du vice et de la trahison.
          • N’ont aucune empathie envers qui que ce soit, et sont prêt à tout (sauf à se battre) pour parvenir à leurs fins.
          • Sont très largement impliqués dans plusieurs opérations de tromperies médiatisées, de sabotages de dossiers judiciaires et de manipulations d’individus dont ils causent la perte.
          • Représentent un danger évident, non pas pour leur prétendu courage ou leur pseudo maîtrise du combat rapprochée, mais surtout compte tenu de leurs intentions destructrices et de leur malveillance cachée.
          • Sont rapidement trahis par leurs incohérences face à un esprit éveillé ou averti.
          • N’ont ni honneur ni dignité, et qu’ils ne viendront jamais à vous par hasard..

Une stratégie bien rodée

Une des stratégies récurrentes de Stan Maillaud et Janet Seeman consiste à utiliser l’effet de surprise pour faire diversion.

En effet, nos deux héros ont pour habitude :

          • De débarquer à l’improviste au domicile de leurs futures victimes. Par un numéro bien rodé, ils se présentent en sauveur afin d’effacer toute inquiétude des personnes prisent au dépourvus.
          • De s’assurer une parfaite discrétion de leur victime. Pour cela, ils justifient une perpétuelle cavale compte tenu du combat qu’ils mènent et des puissants ennemis à leur recherche.
          • De faire supposer à une vie précaire afin de se faire entretenir à moindre coût. De ce fait, dans un mélange d’espoir, d’adrénaline et de reconnaissance, leur victime bienveillante se démènera à leurs offrir la meilleure hospitalité qui soit, malgré ses maigres moyens.

 

Stan Maillaud et Janet Seeman bénéficieront alors des meilleures conditions pour observer et analyser leur proie, sans éveiller le moindre soupçon de cette dernière, ayant l’esprit trop occupé. Ils ont désormais l’ascendant et peuvent mettre leur plan à exécution :

Souvent il proposera d’enregistrer une vidéo témoignage des enfants victimes et du périple judicaire du parent protecteur, en promettant de la diffuser rapidement afin de faire bouger l’opinion public. En vérité il attendra 2 ans pour la publier afin de s’assurer qu’aucun recours judiciaire ne soit possible et que toute mobilisation citoyenne soit obsolète.

Ce délai ayant permis la relaxe totale ou partielle du présumé pédocriminel, le placement de l’enfant (souvent chez son bourreau) et la déchéance de l’autorité parentale du parent protecteur.  Stan Maillaud et Janet Seeman publieront alors la vidéo sur les réseaux sociaux afin d’entretenir leur couverture de couple héroïque.

Par ce genre de procédé, vous comprendrez aisément que Stan Maillaud et Janet Seeman sont totalement imperméables à toutes souffrances humaines.

Soucieux de leur bien-être, ils n’hésiteront pas à faire des appels aux dons et autres « levées de fond » afin certainement, d’assurer leurs vieux jours, car cet argent ne sert en définitif à PERSONNE.

Au vu de la paranoïa constante dont fait preuve « Bonnie and Clyde », il est simple de supposer qu’ils sont, à priori, recherchés depuis des années.

Hors ils possèdent toujours le même compte bancaire…

Il serait extrêmement facile à l’état de leur couper toutes ressources financières en fermant simplement celui-ci.

La vérité est simple, ils n’ont aidé personne, bien au contraire. Pas même le très connu « petit Vincent ».

En effet, la vidéo avait été enregistrée en 2006, mais publiée l’été 2008 de façon à préparer la défense de Stan Maillaud qui était inculpé pour « soustraction de mineur ». Procès qui s’est déroulé en mars 2009, sans Stan bien sûr.
Ne se souciant ni de la sécurité de Vincent, ni de la situation dans laquelle il se trouvait lors de cette publication !

Les autres interviews tournées en 2011 ont été publiées en juillet 2013 « Stan et Janett le retour ». Là encore pour préparer leur défense pour l’affaire de Saintes.

Aucunement pour aider les familles, simplement pour leur« com » .

Message à Stan Maillaud et Janet Seeman

Mon association n’a jamais pris un euro aux familles que nous accompagnons.
Toute l’aide apportée est gratuite, à nos frais.

Les membres et moi-même faisons un travail de terrain et il n’est pas dans mes méthodes de scénariser des vidéos mensongères pour jouer avec l’émotionnel de ceux qui nous font confiance !

Nous sommes prêts à nous battre aux côtés des familles contrairement à vous qui œuvrez à les mettre six pieds sous terre, les unes après les autres !
C’est pour cette unique raison que j’ai décidé d’afficher publiquement les imposteurs que vous êtes.

Non pas pour la tentative de sabordage à notre encontre – que vous avez échoué pitoyablement – mais pour tous les dossiers judiciaires que vous avez sciemment torpillés, pour tous les militants qui vous ont sincèrement aidés et qui ont payés le lourd tribut de votre trahison.

Mais aussi et surtout pour tous les gosses à qui vous avez ruiné la vie à cause de vos méthodes irresponsables !

Que vous preniez les gens pour des cons depuis des lustres, c’est une chose. Les gens peuvent bien croire en ce qu’ils veulent, je ne suis pas un dicteur de consciences.

Mais torpiller les dossiers et mettre les familles dans la merde avec vos stratégies de traitres, mettre dans la merde tous les militants qui se sont risqués pour vos gueules, ça non !

Peu importe qui vous êtes réellement et qu’importe pour qui vous travaillez en définitive.

Désormais les gens auront à lire notre témoignage de première main et sauront dorénavant à quoi s’en tenir si par malheur, ils devaient croiser votre chemin.

Et je vous invite grandement à ne plus croiser le nôtre, mais il me semble que vous l’avez bien compris…

Honneur Force et Courage.

Ne rien dire c’est accepter, ne rien faire c’est cautionner.

L’équipe Wanted Pedo,

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp