Russie | Un homme appâte deux écolières avec des bonbons avant de les violer et les tuer

non

« Nous pensons que les terroristes pédophiles devraient être passibles de la peine de mort. »
Ulyana Degtyar et Anastasia Fesler, toutes deux âgées de dix ans, ont rencontré lundi l’homme pédophile sur le chemin du retour de l’école à Kiselyovsk, une ville de la région russe de Kemerovo.

La personne qu’ils auraient rencontrée était Viktor Pesternikov, 41 ans, qui avait déjà été condamné et emprisonné pendant dix ans pour des infractions d’agression sexuelle contre des enfants, selon les forces de l’ordre russes.

Le chauffeur à temps partiel, marié et père de deux adolescents, a été libéré de prison en 2019, selon des informations.

Un employé du magasin se souvient que les deux filles l’appelaient « Oncle Vitya » alors qu’il leur achetait des friandises.

Viktor a été arrêté par les autorités russes mardi et a d’abord admis sur une vidéo policière avoir acheté des bonbons et des boissons gazeuses aux écolières avant de les accompagner pour nourrir les pigeons, mais a affirmé qu’ils se sont ensuite séparés.

Plus tard, il a avoué les avoir violées et étouffées à mort, selon des informations citant des responsables de l’application des lois.

Leurs corps ont été retrouvés dans une maison abandonnée et leurs vêtements suspendus à un arbre.

Lors de son premier interrogatoire, Pesternikov a déclaré :

« Je leur ai juste donné une friandise, ils ont demandé des graines de tournesol. Je leur ai acheté des boissons gazeuses… Ils les ont apportés quand nous sommes allés nourrir les pigeons. Je suis parti et ils sont aussi rentrés chez eux. »

Lorsque les filles ont disparu lundi, une vaste recherche a été lancée impliquant le groupe de bénévoles Liza Alert, spécialisé dans la recherche de personnes disparues.

Des images de la scène de crime montraient l’un des pulls verts des filles suspendu à un t-shirt blanc et un sous-vêtement beige éparpillés sur l’herbe.

L’affaire profondément troublante a conduit à une demande immédiate de mettre fin à un moratoire vieux de plusieurs décennies sur l’utilisation de la peine de mort en Russie.

Le vice-président du parlement russe Mikhaïl Yemelyanov a déclaré :

« Nous pensons que les meurtriers et les terroristes pédophiles devraient être passibles de la peine de mort. »

Il a déclaré que la Russie devrait ignorer l’interdiction de la peine de mort imposée par le Conseil de l’Europe.

Il rajoute:

« De tels scélérats doivent être exécutés. Nous insisterons là-dessus. »

Il vise à voter après les élections législatives russes du 19 septembre.

Pesternikov a été détenu aujourd’hui par la police dans l’attente d’enquêtes complémentaires.

Il devrait être placé en détention provisoire pendant une période initiale de deux mois après ses aveux.

À sa sortie de prison, il était initialement sous « surveillance active » par la police.

Il avait été emprisonné auparavant pour « actes violents à caractère sexuel sur mineur ».

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp