Pays-Bas | Le pédophile Jan Kruitwagen lynché à mort

non

Des bougies pour un pédo mort mais combien de bougies pour les enfants violés et tués chaque jour ?
Jan Kruitwagen Source : https://www.dailymail.co.uk/news/article-8946377/Dutch-police-chief-calls-end-paedophile-hunts-teens-beat-retired-teacher-death.html
Un Néerlandais de 73 ans, Jan K., a été mortellement agressé par un groupe de jeunes à Arnhem, aux Pays-Bas, mercredi 29 octobre dernier aux alentours de 21h15. Les auteurs avaient laissé la victime pour morte et pris la fuite.

Dès le lendemain, cinq personnes avaient été arrêtées, dont quatre mineurs. Au total, sept individus seraient impliqués dans les faits. Deux suspects sont toujours en détention.

Ferd Grapperhaus, ministre de la Justice et de la Sécurité, a appelé ne pas se faire justice soi-même. © ANP

 

L’enquête a révélé que la victime, qui croyait se rendre à un rendez-vous avec un adolescent de 15 ans, avait été prise au piège par des “chasseurs de pédophiles”, des anonymes qui traquent les prédateurs sur le net.

Une fois arrivé sur le lieu du rendez-vous, situé à deux pas de son domicile, le septuagénaire est roué de coups, notamment à la tête et au niveau du ventre. Grièvement blessé, il succombe à ses blessures à l’hôpital.

Un guet-apens qui tourne au drame

Selon l’avocat de l’un des suspects, Jamil Roethof, la victime a répondu à une annonce en ligne en vue d’une relation sexuelle avec un garçon mineur. Le message a été posté par les “chasseurs” sur un forum en ligne pour homosexuels.
Un guet-apens qui a tourné au drame.

La victime, Jan Kruitwagen, est un ancien enseignant
, aujourd’hui à la retraite. Bien connu au sein de la communauté gay locale, il était apprécié de tous. Plusieurs connaissances ont du mal à concevoir qu’il ait pu vouloir rencontrer un ado de 15 ans pour des relations sexuelles.

Si l’avocat admet que la rencontre avec l’homme n’avait rien de “fortuit”, il conteste le terme de “chasseurs de pédophiles”.
“Le fait qu’un groupe d’adolescents veuille interpeller un adulte qui désire rencontrer un jeune de quinze ans ne signifie pas qu’ils avaient un plan prémédité pour commettre des violences”, explique l’avocat, dont le client nie avoir participé activement à l’agression.

NDWP : Une cagnotte a été lancée pour des fleurs.
Et des bougies ont été brulées en sa mémoire.
Des bougies pour un pédo mort mais combien de bougies pour les enfants violés et tués chaque jour ?

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp