Paris | Jérôme Pernoo soupçonné de plusieurs abus sur mineurs

non

Jérôme Pernoo exclu un an du conservatoire de Paris
Jérôme Pernoo, REMY GABALDA / AFP
Jérôme Pernoo, violoncelliste international et directeur artistique du festival Les Vacances de Monsieur Haydn, à La Roche-Posay, a été exclu pour 1 an du conservatoire national de musique et de danse de Paris où il enseigne.

Cette mesure d’exclusion, prise par la direction de l’établissement, intervient 6 mois après sa mise en cause pour agression sexuelle sur mineur.

En mars dernier, le Conservatoire de Paris avait suspendu Jérôme Pernoo une première fois et diligenté une enquête interne qu’il a motivée par 2 signalements.

Le parquet de Paris a ouvert de son côté, le 20 avril, une enquête préliminaire pour agression sexuelle sur mineur, confiée à la brigade de protection des mineurs. Jérôme Pernoo s’est défendu à plusieurs reprises de ces accusations.

À l’issue de l’enquête interne, la direction du conservatoire a finalement prononcé « l’exclusion temporaire de Jérôme Pernoo pour une durée d’1 an », comme elle l’annonce dans un communiqué daté du 10 septembre. Le motif ne fait pas référence à une quelconque agression sexuelle mais à des « exigences d’exemplarité ».

« Il ressort de nombreux témoignages que les méthodes d’enseignement de Jérôme Pernoo perturbent la bonne marche du conservatoire »,

indique la direction du CNSMD qui, au passage, a abandonné son projet initial de licenciement pour faute grave.

Les avocats de l’intéressé, Me Hervé Témime et Me Chirine Heydari-Malayeri, ont réagi à la décision du conservatoire.

« Aucun des faits pénalement qualifiables évoqués par la presse n’a été retenu à son encontre, en dépit d’une enquête réalisée exclusivement à charge »,

soulignent les deux avocats, en précisant que Jérôme Pernoo « contestera cette décision pour l’introduction de recours hiérarchiques et administratifs ».

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp