Tournefeuille | Un pédocriminel récidiviste arrêté pour de nouveaux faits sur des mineurs

non

Le récidiviste nie dans un premier temps les faits, alors que les deux mineurs le reconnaissent
LIllustration | Le lac de l'Oustalet à Tournefeuille. - Google Street View
Samedi dernier, un sans-domicile a été arrêté par les policiers à Tournefeuille, à l’ouest de Toulouse. Déjà condamné dans le passé pour des faits d’attouchements sur des enfants, deux mères de famille l’accusent d’avoir abusé de leurs fils.

Actualisation du 22 Septembre 2021:

Il s’agit d’un jeune de 12 ans qui s’est manifesté pour trois agressions, selon les informations de L’Opinion Indépendante.
La liste des victimes du SDF pédophile présumé de 47 ans s’allonge.

Une troisième personne, en l’occurrence un jeune de 12 ans, s’est manifestée auprès de la police pour trois agressions sexuelles commises entre la fin du mois d’août et la mi-septembre sur la commune de Tournefeuille en Haute-Garonne, annonce une source policière à L’Opinion Indépendante.

Le suspect, en détention provisoire, a été extrait de prison et a été formellement identifié par la victime.

Le pédophile présumé a lui reconnu des “contacts” avec le jeune mais a nié les agressions sexuelles.

Il a ensuite été déféré devant le parquet.

Le jugement aura lieu le 19 octobre prochain.

Article du 15 Septembre 2021:

L’interpellation a eu lieu à Tournefeuille (Haute-Garonne) ce samedi 11 septembre, dans la soirée, vers 21h. Une femme appelle la police car un homme, visiblement éméché, s’est installé sur sa terrasse.

Deux agressions présumées en deux semaines

La police arrive au domicile de cette dame, où une autre femme est présente pour faire part aux agents de ses craintes. L’homme assis sur la terrasse serait un sans-domicile bien connu à Tournefeuille, et il aurait tenté d’abuser de son jeune garçon cet après-midi là.

Une deuxième mère de famille saisit les policiers pour une plainte similaire. Son fils, lui aussi âgé de moins de 15 ans, aurait été la victime des attouchements de cet homme, deux semaines auparavant, au lac de l’Oustalet, lieu de promenade situé juste à côté du lycée Françoise.

Interpellé et emmené au commissariat, l’homme nie dans dans un premier temps les faits alors que les deux garçons le reconnaissent formellement.

Déjà connu pour des délits similaires, cet homme de 47 ans devait passer en comparution immédiate ce mardi 14 septembre.

 

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp