Nice | L’ancien aumônier du lycée Stanislas, accusé d’attouchements sur mineurs

Le curé, référent de l’enseignement catholique et accompagnateur scout, accusé d’attouchements sur plusieurs mineurs, dans les années 1980-1990

Un prêtre-aumônier du diocèse de Nice au cœur d’une enquête pour des faits à caractère sexuel auprès de mineurs © Maxppp – Vanessa MEYER

Un ancien aumônier de l’institution Stanislas, établissement catholique d’enseignement privé à Nice, est au cœur d’une enquête pour des faits de pédophilie.

Il y aurait “potentiellement” de nombreuses victimes, selon le procureur de la République de Nice.

 Tout est parti de la plainte d’un homme de 41 ans, contre un prêtre, ancien aumônier du lycée Stanislas dans le quartier Cimiez à Nice, il a témoigné il a quelques jours sur France 3 Côte d’Azur.

Il accuse d’attouchements sexuels cet aumônier dont il aurait été victime au cours d’un camp de vacances à la neige, à la fin des années 1980. A l’époque, Thomas, avait 13 ans, il a porté plainte pour attouchements sexuels il y a 1 an.

Ce lundi, le procureur de la République de Nice, a révélé qu’une enquête était ouverte depuis un an, suite à cette plainte, et à plusieurs signalements reçus par le parquet de Nice.

“Des faits de viol ne sont pas exclus, et certains faits pourraient ne pas être prescrits.” – Jean-Michel Prêtre , procureur de la République de Nice

Suspendu de toute fonction et activité auprès des mineurs

Des courriers reçus par le parquet de Nice évoque des faits à caractère sexuel très circonstanciés selon Jean-Michel Prêtre. Certains faits dans ce dossier pourraient ne pas être prescrits, même s’ils sont anciens.

Des poursuites ne sont donc pas exclues. En matière d’agressions sexuelles, le délai de prescription est de 20 ans à compter de la majorité des victimes.

Selon le procureur de la République de Nice, le parquet a été “rendu destinataire de lettres de personnes se déclarant victimes, il a tout de suite ouvert une enquête et demandé que cette personne soit administrativement rendue incapable de pouvoir encadrer des jeunes”.

Une mesure prise par les services de l’État, en août dernier.

Les enquêteurs de la Sûreté départementale travaillent pour reconstituer le parcours de cet aumônier, qui a exercé dans les années 1990 au collège-lycée Stanislas, qui dépend de l’enseignement catholique.

Le lycée Stanislas. Capture d’écran GoogleMap

Ce curé a également passé ces dernières années par l’établissement Saint-Joseph de Nice, où il était référent de l’enseignement catholique, ou par le lycée Saint-Vincent-de-Paul.  Il a également accompagné des jeunes lors de sorties scoutisme.

Le lycée privé Saint-Joseph à Nice. Capture Google Street View

“J’ai suspendu ce prêtre de tout ministère auprès des mineurs depuis septembre.” – André Marceau, évêque de Nice

L’évêque de Nice, Monseigneur Marceau, prévient dans un communiqué que:

“si l’enquête devait conduire à d’autres développements judiciaires, le curé serait suspendu de ses fonctions.”

Source: francebleu

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp