Villemoisson-sur-Orge | L’enseignant mis en examen pour agression sexuelle avait déjà été condamné en Angleterre

Le professeur de mathématiques d’un collège Villemoisson-sur-Orge (Essonne) mis en examen pour agression sexuelle sur un mineur de moins de 15 ans avait déjà été condamné pour des faits similaires en Angleterre.
La ministre de l’Education Nationale a jugé cette cette situation “inadmissible”.

Police (Illustration) © Maxppp -
Police (Illustration) © Maxppp –

Najat Vallaud-Belkacem a tenu à donner elle même les dernières informations concernant cet enseignant d’un collège de Villemoisson-sur-Orge (Essonne) mis en examen pour agression sexuelle d’un mineur de moins de 15 ans.

La ministre de l’Education Nationale a non seulement révélé que ce professeur de mathématiques avait déjà été condamné pour des faits similaires en Angleterre en 2006, mais surtout qu’à son retour en France, une commission avait estimé que sa condamnation à 15 mois de prison n’empêchait pas qu’il puisse reprendre son travail d’enseignant.

Najat Vallaud-Belkacem a qualifié cette situation d’”inadmissible”, lors d’une conférence de presse convoquée à la hâte rue de Grenelle.

Cet enseignant d’un collège de Villemoisson-sur-Orge a été mis en examen jeudi pour agression sexuelle d’un mineur de moins de 15 ans et détention d’images pédopornographiques, et placé en détention provisoire.

Les enquêteurs sont remontés jusqu’à lui après l’arrestation le 10 février “pour des faits distincts” d’un jeune homme à Corbeil-Essonnes, qui leur a expliqué avoir été recruté par “des jeunes” pour “organiser une expédition punitive à l’encontre d’un individu susceptible d’avoir commis des faits d’agressions sexuelles”, selon un communiqué du parquet d’Évry.

Le jeune homme remet alors spontanément à la police un téléphone portable récupéré par les personnes qui avaient fait appel à lui, dans lequel les enquêteurs retrouvent “plusieurs milliers d’images et de vidéos pédopornographiques”.
Ils y trouvent également “un film vidéo” dans lequel un homme, qui s’avèrera plus tard être l’enseignant, “était en présence d’un mineur sur lequel il commettait une agression sexuelle”.

Parmi les fichiers, aucun ne concerne d’élève de l’établissement dans lequel travaillait le professeur, selon une source policière.

Depuis l’affaire de Villefontaine -un directeur d’école mis en examen au printemps pour viols sur une partie de ses élèves alors qu’il avait été condamné pour recel d’images pédopornographiques en 2008-, l’Éducation nationale s’est engagée à passer au peigne fin les casiers judiciaires de ses agents. (avec AFP)

Source: https://www.francebleu.fr/

Selon Ouest France,

Najat Vallaud-Belkacem a qualifié cette situation d’« inadmissible », lors d’une conférence de presse convoquée à la hâte rue de Grenelle.

« L’examen du dossier de cet enseignant par le rectorat révèle des faits d’une extrême gravité » explique Najat Vallaud-Belkacem. « Cet enseignant avait déjà été condamné en 2006 par un tribunal britannique pour “relations sexuelles avec un enfant à partir d’une position de confiance” et pour “voyeurisme (traduction du terme anglais utilisé dans la condamnation)”. »

Cette condamnation avait donné lieu à 15 mois d’emprisonnement assorti « d’une exclusion de tout travail avec les enfants »« Cette condamnation avait été versée au dossier professionnel. L’Éducation nationale en avait donc connaissance  »poursuit la ministre dans sa déclaration.

C’est la raison pour laquelle une réunion de la commission administrative paritaire académique compétente à l’égard des professeurs certifiés, réunis en formation disciplinaire, avait eu lieu le 9 mars 2007 afin d’auditionner cet enseignant, en présence de son avocat, et de tirer les conclusions adéquates de la condamnation dont il avait fait l’objet.”

Cette commission administrative paritaire académique avait conclu, à l’unanimité de ses 35 membres présents, à l’absence de sanction. L’enseignant a donc été réintégré et a pu continuer à enseigner.

Source: Ouest France

 

 

Source(s):

Share on facebook
Share on twitter
Share on telegram
Share on whatsapp